• VIDE GRENIERS

    Un petit clic clic sur la photo et elle sera plus grande et plus jolie ! 

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    O rage, O déception, O colère !

    Voilà bien trois mots qui résument mon état d’esprit après avoir parcouru les stands du vide greniers d’automne.

    Premier stand : des rums (bon, je m’en moque !). Mais voila-t-y pas que je me fais agresser verbalement dans un très mauvais français, parce que je prenais en photo une horrible araignée sur le stand de ce monsieur aux deux ceintures pour retenir un pantalon plein de tâches, remonté presque sous les bras, à la barbe sale et, je n’en suis pas certaine, mais déjà à l’haleine bien fétide d’un état de bouteille assez avancé. Un stand plus que sale, crasseux, de ces choses ramassées n’importe où et posées là, cassées, tâchées, humides et nauséabondes, bref, ragoutantes. Je reconnais la femme avec sa longue robe colorée, ses petites chaussettes courtes et son foulard. Je me souviens soudain l’avoir vue près des conteneurs du cimetière, elle mettait ses enfants dans le conteneur, ceux-ci vidaient les choses de l’intérieur et les jetaient à même le sol. Mais comme mieux vaut ne rien dire plutôt que de prendre un mauvais coup (pour ce côté-là j’ai eu ma dose quand je travaillais ! Alors maintenant je me la boucle !), je passe. A mon retour, le conteneur était renversé et tout était sur le trottoir, les sacs éventrés ! Ce matin, les mômes étaient là aussi, qui tournaient autour des badauds !

    VIDE GRENIERS ?

    Bon, je continue ma visite : un, deux, trois, quatre stands… : des arabes, des femmes voilées, des rums et des indiens ! Non non non je ne suis pas raciste (j’ai été mariée à un sicilien-italien-tunisien, un kabyle et j’ai vécu avec un autre Algérien et un Malgache ! J'ai des origines espagnoles et asiatiques, ma soeur est mariée à un espagnol, ma fille à un italien !). Les stands étaient le plus souvent des fringues posées à même le trottoir, en vrac, des choses qui venaient tout droit des poubelles ! Quand, tout à coup, je vois… la fille d’une femme marocaine qui a longtemps pleuré misère auprès de moi et d’autres de mes amies, à qui nous avons donné des tas de choses : vêtements, sacs, foulards, lunettes de soleil, chaussures et bottes… Et là ! Je sens une grande vague de chaleur me monter au visage depuis les pieds : je reconnais mes affaires. Pour en avoir le cœur net, je saisis un de mes sacs et je l’ouvre : c’est bien le mien, mon nom et le nom de ma ville figurent  encore à l’intérieur (je marquais toujours mes affaires lorsque je travaillais car j’avais à faire à beaucoup de monde, je me déplaçais beaucoup aussi). Mes lunettes de soleil portent encore mes initiales de travail JAC, gravées. Ben merde, je deviens verte, blanche, bref, je passe par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.  Je sens même le feu sortir de mes narines comme un taureau de fuego ! Mes yeux s’exorbitent, mes cheveux se dressent sur ma tête ! Je ne sais même plus quels sentiments m’animent : colère, rage, et surtout le sentiment le plus fort : celui de m’être faite avoir en beauté par les gémissements de cette femme, une de mes voisines pourtant, une femme que je croyais sincère avec ses petits airs si malheureux. Je comprends mieux maintenant que lorsque je lui demandais pourquoi elle ne prenait pas le sac que je lui avais donné pour remplacer le vieux truc pourri et tout épluché qu’elle trainait, elle me répondait qu’elle ne le prenait que le week-end parce qu’elle avait peur de l’abimer ! Et mes lunettes ? Et bien elle ne se souvenait même pas que je lui en avais données, tout comme les écharpes, les foulards, les manteaux. Je comprends, ils étaient au fond d’un sac, prêts à être vendus ! La mauvaise foi de cette femme, je me suis bien fait manipuler. Mais je l’attends, quand je vais la croiser, même s’il y a du monde autour de nous, je vais lui parler de « mon bled à moi ! »

    VIDE GRENIERS ?

    Du coup ma visite sur ce vide greniers m’a laissé un goût amère, juste quelques photos, un peu de discutaille avec des personnes de connaissance et hop, me voilà rentrée chez moi, la colère au ventre !

    VIDE GRENIERS ?

    Ce n’est pas un vide greniers mais un vide conteneurs !

    VIDE GRENIERS ?

    Mais bon, allez, je vous mets quelques photos qui sortent un peu de l’ordinaire, sur des stands « normaux ».

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

    VIDE GRENIERS ?

     

    VIDE GRENIERS


  • Commentaires

    1
    Samedi 27 Septembre 2014 à 18:35

    Je peux comprendre ta colère! Je me suis faite avoir de la même manière, maintenant, c'est fini! Je ne donne plus rien directement, je vais déposer dans des vestiaires sociaux.

    Bises de Mireille du sablon

    2
    Samedi 27 Septembre 2014 à 18:42

    Bon je ne rajoute rien, tu as eu ta dose ! Mais ta verve puissante jusqu'à mes oreilles m'a bien fait rire. Bonne soirée ma copine à moi (euh et un peu aux autres hein)

    3
    Samedi 27 Septembre 2014 à 18:44

    Bonsoir Pivoine,

    Ah je comprend ta colère, je serais verte moi aussi ! incroyable ces gens, ils savent pleurer, je les vois à la mairie, pleurer et mentir, c'est naturel chez eux. Moi je ne donne plus. Allez courage ... Bonne soirée, grosses bises, Véronique

    4
    Samedi 27 Septembre 2014 à 18:47

    Il faut être sacrément gonflée tout de même !

    tu auras raison de lui mettre la honte la prochaine fois que tu la croiseras !

    bon week end tout de meme

    5
    Samedi 27 Septembre 2014 à 21:57

    C'est bien dommage qu'ils aient agi ainsi car voila ce qui se passe ensuite, les gens par la suite ne croient plus à la misère que l'on voit sur les trottoirs... pourtant elle y est bien présente. Chère Pivoine, je comprends que tu te sentes flouée, roulée, abusée par ton bon coeur mais peut-être qu'elle avait besoin de quelques piecettes pour se nourrir... mais peut-être suis je trop naïve...Bisouilles chère Pivoine et calinou au pauvre Coca

    6
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 07:31

    103006787089813991653003172873013952526538n

    Oh mince! je ne savais pas. Tu sais mes affaires  je les donne à une association pour les animaux et la récolte sert pour nourrir les chiens abandonnés et les soigner, c'est ma petite nièce qui s'occupe de cela au moins je suis sûre de faire une bonne action. L'année dernière j'ai participé à ces ventes, ou alors je donne mes vêtements dans les associations de personnes en difficulté. GROS BISOUS et bon dimanche malgré tout.

     

     

    7
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 09:12

    Je ne suis pas fan des vide greniers ! moi quand j'ai vidé mon grenier, tout a fini à la déchetterie ! bon dimanche

    8
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 09:18

    Bonjour

    Je te comprends, oh la journée!

    Je comprend maintenant, pourquoi ma vidéo ta perturbée! J'en suis désolée!

    Bisous

    9
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 11:10

    Merci d'avoir pensé à moi lors de cette brocante, c'est super sympa, et la photo que tu as mis dans le com me fait très plaisir, je vais voir ce que je trouve sur ce château de Malakoff, gros gros bisous !

    10
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 11:59

    Bonjour Pivoine,

    J'espère que tu es remise de tes émotions ... Passe un bon dimanche, bises, Véronique

    11
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 13:44

    Merci de tes gentils coms .Moi aussi j'ai une confidence à te faire : Je n'ai jamais regretté un jour, il y a presque 4 ans de cliquer ailleurs sur "demande d'amie". Il en est passé de l'eau sous le pont hein ma Pivoine ! On en a traversé des ruisseaux, des rivières et surmonté des stunamis et tu vois on est toujours là ! Gros bisous

    12
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 14:19

    Je comprends ta colère, j'ai eu la même il n'y a pas longtemps, je vendais des fringues au vide greniers de mon village et a un moment mon mari est venu me remplacer pour que je puisse faire un tour et j'ai vu mes chemisiers en vente de l'autre côté de la brocante a un prix double de celui que je vendais. Comme je me souvenais du pris de la vente, j'ai repris mes chemisiers, envoyé 4 euros sur l'étalage et je suis partie (forcément il y a eu des cris, mais j'ai crié plus fort qu'eux, non mais) 

    Maintenant je fais des sacs et je les dépose dans les bennes "relais", je sais que c'est soit vendu, soit recyclé. Et il n'y a pas moyen de les voler c'est bien fermé et le responsable vient tous les mercredis pour vider la benne (j'y vais aussi souvent le mercredi quand il est là)

    Ces gens sont une plaie, on ne sait plus ou donner pour aider les plus malheureux.

    En attendant passe un bon dimanche, j'espère que tu as dusoleil, nous oui.

    Bisous à bientôt

     

    13
    Lundi 29 Septembre 2014 à 23:15

    Bonsoir ma louloutte, qu'ajouter ? Tu connais ma position sur le sujet. Pour bien comprendre et cerner le sujet je crois qu'il est nécessaire de vivre à Paris ou intramuros... car là on prend forcément la réalité des choses en pleine poire. J'ai remarqué cette année que celles et ceux qui ils y a quelques années arpentaient les brocantes et vides greniers en tous sens voulant tout pour pas un rond ont trouvé là une sacrée filière, par contre n'essaie surtout pas de marchander ils seraient capables de t'arracher les yeux. Avant que la majorité de ceux qui se font avoir comme des bleus se rendent compte qu'ils ne sont en réalité que des pigeons, il en coulera de l'eau sous les ponts... Donner à des associations oui, à la condition que... car là aussi il y a du trafic. Et puis, il ne faut pas faire la politique de l'autruche car c'est donner raison à tous ceux qui abusent et qui nous prennent vraiment pour des cons.

    Me suis faite avoir moi aussi au boulot... des numéros à pleurer... mouais, mais madame le week-end portait manteau de fourrure et monsieur portait au poignet montre "Rolex"... et pas une fausse, une vraie, achetée place Vendôme... et quand la fille a eu ses premières règles, une fête a été donnée... 15 000 euros la fiesta. Et monsieur ne portait ses chemises que si elles étaient passées par le pressing...  La mère de la femme (mari et femme étaient mes employées...), arrivée sur le sol français à + de 60 ans et n'ayant jamais travaillé ni dans son pays ni en France touchait une pension de retraite supérieure à celle de ma mère qui elle avait bossé comme un âne toute sa vie... Cherche l'erreur !

    A côté de ça il y a la vraie misère... celle de nos compatriotes, mais de cette misère là, tout le monde s'en fout.

    Brocante pour  moi aussi ce week-end... j'ai acheté des bouquins et j'ai rencontré des brocanteurs vraiment sympas.

     

    14
    Lundi 29 Septembre 2014 à 23:24

    re :  Les culs terreux sont mes bêtes noires... certains sont sympas, mais hélas la majorité compte un grand nombre d'abrutis comme le monsieur Ducon que je décris dans mon article. C'est une race à part... surtout ceux de la Picardie, de la Brie, de la Beauce... z'ont les fouilles qui débordent d'oseille mais pleurent qu'ils sont sans le sou... n'ont vraiment honte de rien, et surtout, ils se prennent pour des seigneurs... et j'ai plus d'un exemple pour appuyer ce que j'avance. Bon bin je crois que je vais faire ma valise, me trouver une tite ile déserte ensoleillée et tailler la route, mdr !

    Bonne nuit et gros bisous.

    Eve

    15
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 17:22

    J'allais te mettre un commentaire ... et je vois juste au-dessus le commentaire d'une certaine "Eve" ... Aïe ... sarcastic on ne doit pas fréquenter les mêmes ... arf ... et les "culs terreux" ne la saluent pas ... non mais ! Tu m'excuseras, mais c'est parti du cœur. Bises de Béa

    16
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 02:25

    C'est pour çà que je ne fréquente plus les vide-greniers, çà me dégoûte ! Faudrait tout leur donner avant d'avoir déballé, quelle calamité ! On deviendrait raciste ! Je donne tout au secours populaire ou catholique de ma ville, ils en font bon usage. Plein de bisous de Lydie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :