• TRISTE TOUSSAINT

    TRISTE TOUSSAINT

     
         

    1er et 2 novembre

    La Toussaint et le jour des défunts

     

    Quand d’octobre vient la fin, toussaint est au matin

    Depuis 1801, la toussaint est l’une des quatre fêtes religieuses chômées.

    Les dictons agricoles prescrivent de semer le blé la veille de la toussaint pour que tous les saints viennent le bénir. 

    La Toussaint

    La Toussaint, le 1er novembre, et le jour des défunts, le 2 novembre, donnent aux Chrétiens l'occasion de célébrer tous les saints, connus et inconnus, mais aussi de se recueillir sur la tombe des défunts de leur famille 

    Le 1er novembre, c'est la fête de tous les saints

    La Toussaint est une fête catholique qui célèbre tous les saints, connus et inconnus. C'est en 835 que le pape Grégoire IV instaura cette fête au 1er novembre, de façon à célébrer tous les saints et martyrs de l'Église, y compris ceux qui ne sont pas associés à un jour précis de l'année dans le calendrier et ceux qui sont restés inconnus. Il s'agissait également de combattre des rites celtiques ayant lieu à cette date et qui perduraient en Europe. En effet, pour les Celtes, l'année se terminait le 6ème jour de la lune montante (qui tombe entre le 25 octobre et le 20 novembre). L'entrée dans la saison froide et sombre donnait lieu à une fête des morts appelée Samain.

    La fête des morts instituée par l'Église catholique

    Bientôt, une autre fête des morts, catholique cette fois, fut associée à la célébration de la Toussaint. En effet, au XIème siècle, Odilon de Cluny instaura la fête de tous les morts le 2 novembre, afin de répondre au besoin des familles de célébrer leurs défunts et de prier pour eux. Cependant la frontière entre ces deux célébrations ne fut jamais bien nette dans l'esprit des fidèles, et peu à peu la fête des morts déborda sur la Toussaint. Le fait que le jour de la Toussaint soit un jour férié, tandis que le 2 novembre ne l'est pas, a contribué à généraliser cette tendance. C'est pourquoi la Toussaint est devenue pour la majorité des gens le jour où l'on vient se recueillir sur la tombe des défunts de sa famille.

    Les traditions de la Toussaint

    A la Toussaint, la tradition veut que l'on se rende au cimetière et que l'on apporte aux disparus de sa famille des fleurs telles que les chrysanthèmes. Pour les Catholiques c'est aussi le moment de faire dire des messes pour le salut des âmes des disparus et d'y joindre ses propres prières.

    En Martinique, les familles se retrouvent auprès de leurs morts dans les cimetières illuminés à la tombée de la nuit. Dès le matin et jusqu’en fin d’après-midi où les rayons du soleil s’atténuent dans une lumière douce, il est procédé au nettoyage des tombes afin de les rendre impeccables. Les fleurs viennent orner les caveaux familiaux et les préparatifs vont bon train jusqu’au crépuscule où le cimetière se pare de l’illumination rituelle. Bougies, cierges sont allumés pour honorer les morts.


    Dans d'autres cultures, la fête des morts est une occasion de réjouissances et de carnavals. Au Mexique, par exemple, on offre de la nourriture aux morts et l'on consomme en famille des pâtisseries en forme d'ossements.

    Mon autel pour mes disparus

    TRISTE TOUSSAINT

     

    TRISTE TOUSSAINT

    TRISTE TOUSSAINT

    TRISTE TOUSSAINT

    TRISTE TOUSSAINT

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Novembre 2013 à 13:20

    Bonjour ma louloutte, je me désole du peu de commentaires que nous déposons chez l'une ou l'autre.... voilà c'est écrit.

    Je joints mes pensées aux tiennes...

    Je me souviens l'année passée, c'était le 2 novembre, nous revenions ma soeur et moi de la messe dites pour nos chers disparus et qui sont commomérés comme tu l'as écrit le 2 novembre et non pas le 1er (peu de personnes le savent...).  Je souligne que le 2 novembre, les cimetières sont vides de visiteurs... c'est d'une grande tristesse. Bref ! C'est le 2 novembre que je me rends sur la tombe de mes parents... C'est ainsi que nous faisons déjà avec maman, ne voulant pas, et j'assume ce qui suit, être mêlées à tous ces hypocrites qui pour certains n'hésitent pas à voler les fleurs déposées sur certaines tombes pour fleurir celles de leurs disparus (j'ai vu...) m'insupporte. Ce 2 novembre donc de l'année passée, nous nous rendions au cimetière pour nous recueillir ma soeur et moi sur la tombe de nos parents. Dans le nouveau cimetière qui jouxte l'ancien cimetière (St Pathus était un petit village avant l'arrivée en masse de tous les banlieusards... 300 habitants en 1968, + de 5000 aujourd'hui), un petit groupe composé d'une dizaine de personnes formait cortège derrière un corbillard... ce jour là des enfants enterraient leur maman...  Le souvenir de ces enfants menant à sa dernière demeure leur maman m'a beaucoup marqué et il m'a violement projeté dans ma propre douleur. Il est regrettable que ceux que nous devrions commomérer le 2 novembre soient oubliés... Je ne sais même plus pourquoi je t'écris cela...  Un souvenir douloureux pour moi mais aussi  pour ces enfants qui disaient adieu à leur maman, ironie du sort, ce jour là....  J'ai eu sincèrement mal pour eux... et pour cette douce maman partie elle aussi trop tôt (une cinquante d'années...).

    Pauvres nous sommes de tous ceux et toutes celles que nous avons chéri...

     

     

    2
    Vendredi 1er Novembre 2013 à 13:30

    re : je préfère comme bien souvent quand les sujets sont différents, scinder mes commentaires.

    Je t'ai lue chez Lydie... Je suis outrée ! Mais dans quel monde vivons nous ? Pour qui la justice est elle ? C'est une justice a deux vitesses qui n'appliquent ses lois à qui elle veut et malheureusement pas toujours comme elle le devrait... les déliquants ne sont  pas sanctionnés et les victimes vivent dans la peur. C'est la porte ouverte à tous les abus, à tous les débordements.

    Si j'étais plus jeune je me barrerai de ce pays qui part à la dérive car ce qui s'y passe aujourd'hui me fiche la trouille, me désole et me peine beaucoup.

    On pourrait avec un peu de bon sens, un peu d'efforts, et une vraie justice, tous vivre en bonne harmonie... mais il faut le vouloir, ce qui est loin d'être le cas.

    Bonne journée et gros bisous.

    Eve

     

    3
    Vendredi 1er Novembre 2013 à 22:20

    Il est très beau ton petit hôtel plein de tendresse.

    ce soir tristounet j'ai visionné des photos que je ne pouvais pas voir et ce n'est pas ce que j'ai fait de mieux ....

    Je te fais grosses bises.

    Ta Manouréva.

    4
    Vendredi 1er Novembre 2013 à 23:18

    Magnifiquement coloré ton article.

    Bravo pour tes explications.

    Bonne nuit... j'ai trainé toute la journée... suis crevée.

    Grosse pluie ici.

    Bizzzzz)

    5
    Samedi 2 Novembre 2013 à 06:40

    Une douce pensée pour toi

    Je pense à toi très fort.

    Gros bisous

    6
    Samedi 2 Novembre 2013 à 07:04

    Bonjour

    j'adore cette anbiance ambrée,

    l'éticelle des bougies,

    j"en mets souvznt aussi chez moi

    belle journée

    7
    Dimanche 3 Novembre 2013 à 03:01

    Je suis outrée par le récit d'Halloween que tu as fait mais qui hélas ne m'étonne pas. Plus rien ne nous étonnera maintenant. Quelle tristesse ! Oui les bonbons "aux multiples couleurs chimiques" halal ne sont pas fait avec de la graisse de porc et les bonbons enveloppés n'ont pas traînés dans les mains ! Où va leur bêtise ? Je n'ouvre à personne depuis mon agression du 8 août 2012. Pour venir chez moi, il faut y être invité ou avoir téléphoné avant ! En plus, j'ai un digicode compliqué.


    Je vois que tu fais un petit autel, j'en fais autant !


    J'ai apprécié que tu distingues le 1er du 2 novembre, parce que ce n'est pas du tout pareil pour moi qui suis une catholique pratiquante (mission ouvrière : JOC et ACO). J'ai expliqué aussi ce qu'était Halloween ... pas du temps la fête américaine à coups de fric. Je  suis une petite fille de bretons.


    Plein de bisous de Lydie

    8
    Lundi 4 Novembre 2013 à 23:14

    Coucou Pivoine

    Que de lecture chez toi super interessant .

    Tu as raison les gens confondent le 1er et le 2.

    Moi même il n'y a pas si longtemps je confondais.

    Un bel autel sur lequel tu as déposé tout ton amour.

    de très belles photos.

    Fred

     

    9
    Mercredi 6 Novembre 2013 à 13:53

    Ma douce amie me voilà enfin et avec mes excuses impossible avec mon ordi de poster il etais faché avec moi!!!!!!!

    une période pas facile mais soyons fort jamais nous ne les oublirons ils sont dans notre coeur...

    ses petites bougies sont une façon de leurs dire ont est là ...

    Bisous mon amie

    Ora

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :