• ABSENCE

     

    Ma Maman est décédée de la cruelle maladie d'Alzheimer hier, mardi 9 février à 14 heures 30. Ce fut un long parcours, une lente agonie depuis des années. Il y a longtemps que son esprit avait quitté son corps, ne restait plus que son coeur, un coeur solide et vaillant qui la maintenait dans une vie articifielle sans saveur aucune. 29 ans de souffrances, de déchéance auxquels il a fallu que la médecine prenne une décision de l'aider à partir. Elle est donc partie lentement, dans son sommeil artificiel d'Alzheimer qui l'a entièrement dévorée.

    Je serai donc absente un peu de temps, juste de quoi faire un peu mon deuil de ma Maman.

    Pivoine


    11 commentaires
  •  

    Voici un article que j’ai trouvé succinct et intéressant, résumant bien la fête de mardi gras, je le partage avec vous sans vous prendre trop la tête.

    Mardi Gras est l'occasion pour tous de se réunir autour d'une grande table remplie de mets divers et variés ! Mais au fait, d'où vient cette tradition et quelles sont les coutumes liées à cette fête ? 


     
    Les origines païennes et religieuses de "Mardi Gras" 

    Si vous cherchez une date fixe pour Mardi Gras, c'est perdu d'avance car elle change chaque année ! Elle se base sur celle de Pâques, variant elle aussi en fonction du cycle lunaire. Tantôt en février, tantôt en mars, c'est à chaque fois la surprise !


     Cette fête puise ses traditions dans des origines païennes mais aussi religieuses. Pour les premières, le calendrier des Romains débutait au mois de mars. Pour eux, le début de l'année était apparenté au renouveau de la nature. Ainsi de grandes fêtes étaient célébrées ! Quant aux deuxièmes origines, elles sont liées au Carême. En mémoire à Jésus et à sa retraite effectuée dans le désert durant 40 jours, les chrétiens procèdent à une période de privation dès le lendemain du Mardi Gras, à savoir le Mercredi des Cendres

    "Mardi Gras" : quel drôle de nom et quels drôles de mets !

    Mardi Gras précède la période de Carême pour les Chrétiens. Il représente donc le dernier jour où ils peuvent manger "gras". Tous les excès sont permis !


     La fête avait pour habitude de rassembler beaucoup de monde. Il fallait donc non seulement préparer des pâtisseries rapidement et de bon marché mais également faire en sorte que les réserves d'oeufs, beurre et huile soient épuisées avant la période de Jeûne. C'est ainsi que les 
    crêpes et beignets ont trouvé leur place lors de cette fête ! Certaines pâtisseries similaires firent aussi leur apparition comme les merveilles ou les gaufres.


    Dans certaines régions, on constate des déclinaisons de pâtisseries 
    * Bugnes de Lyon
    * Merveilles de Gascognes et de Haute-Savoie
    Oreillettes de Provence
    Chichis, les Bottereaux de Charentes et on en passe !


    8 commentaires
  •  

    1 - SI J'ETAIS UN ANIMAL

    je serais un lion pour sa force

    DEFI "SI J"ETAIS" : un animal et un objet...

    je serais un aigle pour sa liberté

    DEFI "SI J"ETAIS" : un animal et un objet...

    je serais une mésange pour sa beauté et sa douceur

    DEFI "SI J"ETAIS" : un animal et un objet...

    2 - SI J'ETAIS UN OBJET

    je serais un livre pour son savoir

    DEFI "SI J"ETAIS" : un animal et un objet...

    je serais un crayon pour écrire la vie

    DEFI "SI J"ETAIS" : un animal et un objet...

    je serais un cahier pour rassembler mes souvenirs.

    DEFI "SI J"ETAIS" : un animal et un objet...


    13 commentaires
  • MES FLEURS DU DIMANCHE

    MES FLEURS DU DIMANCHE

    MES FLEURS DU DIMANCHE

    MES FLEURS DU DIMANCHE

    MES FLEURS DU DIMANCHE

    MES FLEURS DU DIMANCHE


    12 commentaires
  • Rocou

    Le rocou ou roucou également appelé « urucum » ou "annatto", provient d’un arbuste, le roucouyer, (Bixa orellana),  originaire d’Amérique du Sud. Il est désormais aussi cultivé dans d’autres régions tropicales ou subtropicales du monde (Amérique centrale, Afrique, Asie, etc.).

    Le fruit produit par le roucoyer est en forme de coeur. Il devient brun rougeâtre à maturité et est couvert de poils raides, un peu comme une châtaigne. À pleine maturité, la coque se fend et laisse apparaître de nombreuses graines rouges sombres en son intérieur. Ce sont ces graines qui disposent du pouvoir colorant.

    Certains historiens supposent que le terme «Peaux-Rouges», provient de l’utilisation de roucou comme peinture de corps par les indiens d’Amazonie. En effet, il est traditionnellement  utilisé afin de protéger leur peau contre le soleil, les insectes et les mauvais esprits.

     

    Un petit fruit mais de nombreuses vertus

     

    LE COLORANT

    Utilisation

    Le rocou est une substance et un colorant naturel connu pour ses vertus curatives et culinaires.
    La version dénaturée E160b ou simplement "rocou" sur les 
    étiquettes alimentaires fait partie des colorants les plus utilisés avec les caramels (E150), la tartrazine (E102) et le dioxyde de titane (E171)

    Il intervient pour la coloration en jaune, orange ou rouge de produits de charcuterie, de fromages (édammimolette, chester, boulette d'Avesnecheddar, Rouy, leicester rouge), des poissons séchés, salés et fumés (haddock), de pâtisseries et de confiseries, ainsi que du beurre, de la margarine, du riz, des craquelins, des pâtes à tartiner.
    La croûte de certains 
    livarots est également lavée avec du roucou. 
    Il est également utilisé dans les spiritueux (
    liqueurs et alcools <15%) mais aussi dans les produits de malbouffe, snacks, pâtisseries, laits aromatisés, glaces, etc.).
    Certains cuisiniers ajoutent du rocou à leur 
    sauce à pizza.

    Au Liban, on utilise le rocou pour colorer les confitures.
    Au 
    Mexique, on l'utilise pour colorer et parfumer les aliments. Il est broyé et mélangé à d'autres épices pour en faire de l'Achiote, une pâte utilisée dans la cuisine du Yucatán, dilué avec du jus de citron. L'Achiote s'utilise comme marinade pour le porc et le poulet.

    Economique, il constitue une alternative au safran.

    En termes de goût, lorsqu’il est utilisé à petite dose, son goût n’est pas discernable. En revanche, lorsqu’il est utilisé en plus grande quantité, il est décrit comme légèrement poivré avec une note de noix de muscade et d’amertume.

    On le retrouve comme colorant dans les cosmétiques ou il peut être renommé CI 75120, ainsi que certains produits pharmaceutiques. Le rocou sert aussi de crème solaire naturelle et permet d'éviter les piqûres d'insectes

     

     

     

    L’HUILE DE ROUCOU, L’INCONNUE AUX MULTIPLES VERTUS

     

     

     

     

    L’huile de roucou, un produit issu d’un fruit

     

    Surtout connu pour son pouvoir colorant, le roucou a aussi d’autres utilités.

    L’huile extraite des graines est la principale source de pigments caroténoïdes tels que la bixine et norbixine.

    La bixine, est utilisée comme colorant alimentaire, est aussi reconnue comme un agent protecteur contre les rayons ultraviolets et comme un antioxydant.

     

     

    Les usages cosmétiques et alimentaires de l’huile de roucou

     

    100 fois plus riche en bêta-carotène que les carottes, l’huile de roucou stimule la production de mélanine.

     

    Elle contient également de l’acide éllagique, qui neutralise les radicaux libres et a des propriétés anti-oxydantes qui protègent contre les rayons UV.
    C’est donc un excellent 
    préparateur pré- et post- soleil.

    Elle est également utilisée dans d’autres produits cosmétiques (fard à paupière, poudre, rouge à lèvre etc.) pour ses propriétés:

    ·         antibactérienne et antiseptique,

    ·         émolliente,

    ·         astringente et anti-acnéique.

     

    Comment concevoir sa propre huile de roucou ? 

    Tout simple! Il suffit de mélanger une cuillère à soupe de graines de roucou avec 10cl d’huile vierge (type huile de tournesol). Secouer vigoureusement et laisser reposer 3 à 7 jours. On obtient alors une huile colorée qui agrémentera les plats d’une jolie couleur rouge orangée.

    Certains préconisent de faire chauffer l’huile légèrement ou même d’écraser les graines pour accélérer le processus… 

     

     Les usages médicinaux de l’huile de roucou

    Dans les pays en développement et en particulier en Colombie, le roucou est utilisé dans la médecine traditionnelle comme remède naturel pour le traitement des infections courantes. Le Roucou est utilisé pour traiter les infections d’origine microbienne.

     

    Ses propriétés:

    ·         anti-inflammatoires utilisées pour traiter les problèmes de peau, les fièvres, la dysenterie et l’hépatite

    ·         anti-fongiques

    ·         anti-microbiennes

    ·         anti-venin, les guérisseurs traditionnels l’utilisent dans les cas de morsure de serpent.

     

    ·         Les graines sont aussi réputées pour leur action expectorante.

    En somme, de beaux attributs pour ce produit qui ne demande qu’à se faire connaître davantage!

     

     

    Tout ça me donne bien envie de me fabriquer une petite dose de cette huile pour étaler sur ma peau et lui donner une couleur de soleil. Par contre je prendrai soit de l’huile d’argan (excellente pour la peau) ou de l’huile d’amande douce et pour qu’elle ait un bon parfum j’y mettrai quelques gouttes d’huile essentielle de vanille ou de coco pour le côté vacances !

     


    9 commentaires