•  

    Le soleil qui se lève et voici le balai des ombres qui ondulent dans la maison. En voici quelques-unes.

    Vous voulez voir plus grand, il suffit d'un petit clic sur la photo

    LES OMBRES DANS LA MAISON

    LES OMBRES DANS LA MAISON

    LES OMBRES DANS LA MAISON

    LES OMBRES DANS LA MAISON

    LES OMBRES DANS LA MAISON

    LES OMBRES DANS LA MAISON

    LES OMBRES DANS LA MAISON

    LES OMBRES DANS LA MAISON

    LES OMBRES DANS LA MAISON

    LES OMBRES DANS LA MAISON

    LES OMBRES DANS LA MAISON

    LES OMBRES DANS LA MAISON

     


    16 commentaires
  •   

    La girouette

     

    Malgré l'armada d'outils sophistiqués pour prédire la météo de nos jours, la girouette reste encore d'actualité et traverse les époques sans prendre une ride grâce au savoir-faire d'artisans passionnés.

    Qu'est-ce qu'une girouette ?

    Une girouette est un objet généralement en fer, en cuivre ou en zinc évoquant une image (animal, profession, créature mythique, points cardinaux...). Elle est placée en hauteur, souvent sur le toit d'une habitation, parfois sur un mât, voire en façade. Autrement nommée 'Wire-Wire', la girouette est composée d'un axe qui permet au sujet le surplombant de tourner avec le vent et donc d'indiquer sa direction.

    Petite histoire de la

    La première girouette connue à ce jour a été découverte sur la Tour des Vents de l'Agora romaine à Athènes (1er siècle av. J.C). Un triton tenant une baguette à la main indiquait ainsi l'un des huit vents présent sur l'une des faces de cette magnifique construction octogonale.

     

    Plus tard vers le IX e siècle, les girouettes en bronze apparurent en haut des mâts des drakkars vikings. Elles représentaient alors une des nombreuses créatures mythiques scandinaves.

     

    A la même époque, elle devint un symbole chrétien depuis que le pape Nicolas I ordonna sa mise en place au sommet de toutes les églises. Le coq fut alors choisi pour célébrer le renouveau du jour et rappeler aux fidèles la prière matinale.
    Au Moyen-âge, elle devient l’emblème du pouvoir et de la noblesse et orne la tour la plus élevée des châteaux. Selon sa forme, elle exprime clairement le rang du chevalier et ses possessions.

     

    Ce n'est qu'en 1659 grâce à l’Édit du Parlement de Grenoble, que ce privilège disparaît.

     

    Il faut toutefois attendre 1791 et l'abolition des privilèges pour que tous les citoyens puissent profiter de cet ornement. La girouette décore progressivement les demeures des bourgeois mais aussi celles des artisans qui ainsi, pouvaient en faire leur enseigne, décrivant aux passants leur activité. Les personnages de ferronniers, d'aubergistes, de boulangers ornent alors les devantures. Parfois il s'agit d'une évocation moins concrète de l'activité : un cheval indiquait un relais, un moulin, l'habitat du meunier...Cette tradition est encore maintenue dans certains pays du Nord de l'Europe.

     

    A la Renaissance, monstres, dragons et autres créatures chimériques se multiplient, elles ont alors pour vocation de conjurer le sort.

     

    De nos jours, les artisans girouettiers rivalisent de créativité et de savoir-faire afin de permettre à leur Art de perdurer. Certaines pièces sont d'ailleurs de véritables œuvres de découpage ou de sculpture que chacun peut acquérir et installer sur le toit de sa demeure pour des raisons esthétiques plus que pratiques.

    « article magazine jardin »

     

    Étymologie

     

    Le terme français est issu du dialecte de la Loire guiroie, réinterprété ultérieurement en « girouette » parétymologie populaire. Il s'agit d'un emprunt à l'ancien scandinave veðr-viti (islandais moderne veðurviti) qui peut se traduire par « indicateur du temps », composé des éléments veðr « temps » (cf. anglais weather) et viti « indicateur » (cf. allemand an + weisen > anweisen « indiquer, désigner »). Le mot est également attesté en normand sous les formes wirewire, wirewite, virevite (Rouen, 1474) au Moyen Âge à l'origine du terme dialectal verguillon « girouette »

    Cette technologie a dû être importée par les Vikings avec le mot correspondant. En effet le sommet du mât de leurs navires en était souvent équipé sur le mât (flaug) et la proue (veðrviti).

     

    Anecdotes

     

    ·         La plus ancienne girouette connue est grecque et représente un triton. Elle se trouve sur la tour des Vents à Athènes.

    ·         Au ixe siècle, le pape Nicolas Ier décide de rappeler aux chrétiens la phrase de Jésus à Pierre : « Avant que le coq chante, tu m'auras renié trois fois » en installant un coq au sommet des clochers, qui étaient déjà souvent couronnés d'une girouette 

    ·         La plus ancienne girouette en forme de coq du monde est le Gallo di Ramperto, datant du ixe siècle et préservé au Musée de Santa Giulia àBrescia, en Italie.

    ·         La plus grande girouette du monde serait située à Jerez en Espagne, selon le Livre Guinness des records. D'autres sources attribuent le record à une girouette de Montague dans le Michigan. Enfin, la plus « grosse » girouette du monde serait un avion Douglas DC-3 monté sur un mât et situé à l’aéroport de Whitehorse, au Yukon, Canada.

    ·         Le terme de girouette désigne aussi une personne qui change très souvent d'avis.

    ·         Ce terme a été jugé non parlementaire par l'Assemblée nationale du Québec en 2007 et est donc interdit dans cette enceinte parlementaire.

    ·         Ce terme correspond également, dans le transport public, à un dispositif d'affichage de la destination du véhicule. En tête de train ou à l'avant d'un bus par exemple.

     (extrait de Wikipedia)

    LA GIROUETTE

     


    15 commentaires
  • DEFI : LES RONDS

    DEFI : LES RONDS

    DEFI : LES RONDS

    DEFI : LES RONDS

    DEFI : LES RONDS

    DEFI : LES RONDS

    DEFI : LES RONDS

    DEFI : LES RONDS

    DEFI : LES RONDS

    DEFI : LES RONDS

    DEFI : LES RONDS

    DEFI : LES RONDS

    DEFI : LES RONDS


    6 commentaires
  •  

    Voici quelques photos pour répondre au défi de notre amie Khanel : de l'eau.

    (un peit clic sur la photo pour mieux voir)

    DEFI KHANEL : de l'eau...

    DEFI KHANEL : de l'eau...

    DEFI KHANEL : de l'eau...

    DEFI KHANEL : de l'eau...

    DEFI KHANEL : de l'eau...

    DEFI KHANEL : de l'eau...

    DEFI KHANEL : de l'eau...

    DEFI KHANEL : de l'eau...

    DEFI KHANEL : de l'eau...

    DEFI KHANEL : de l'eau...

    DEFI KHANEL : de l'eau...

    DEFI KHANEL : de l'eau...

    DEFI KHANEL : de l'eau...

    DEFI KHANEL : de l'eau...

     


    6 commentaires
  • CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

     J'ai oublié de signer mes photos mais elles sont de moi. Pour les voir en plus grand, un petit clic dessus

     

    CHAPELLE NOTRE-DAME-DU-MANOIR OU DU BON-SECOURS

    C’est  un chemin abrupt qui conduit à la chapelle édifiée en 1609 et placée sous le vocable de la Vierge. C'est un ancien lieu de pèlerinage à Notre-Dame-du-Bon-Secours. A l'intérieur, Christ en bois du XIIIe siècle et Vierge à l'Enfant polychrome. Le linteau de la piscine est sculpté de deux colombes et deux fleurs de lys soulignent l'arc à l'accolade. Le calvaire dizainier atteste de la présence de terre-neuvas dans cette campagne proche du port de Granville.

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

    CHAPELLE NOTRE DAME DU MANOIR ET DU BON SECOURS A LA BALEINE

     

    LEGENDE DE LA FEE D’ARGOUGES

    C’est au cours d4une partie de chasse, dans ce beau pays de merveilles hanté par les fées que le chevalier d’Argouges rencontra sa future épouse. Le jour tombait lorsqu’il vit un groupe de vingt belles jeunes filles qui dansaient au milieu d’un pré. Il tomba immédiatement amoureux de l’une d’elles et lui demanda sa main. Notre jeune fée n’accepta de dire oui qu’à condition sur son bel époux ne prononce jamais le mot ‘mort » sous peine de la voir pleurer jusqu’à ce que mort s’en suive… Raoul fit graver sur les armes familiales le visage de sa belle et le couple vécu heureux pendant sept longues années ; années ; quand soudain, alors qu’un tournoi devait se tenir dans les lices du château, la belle Andaine tardait à se présenter à son époux.

     

    Elle avait peut-être la fâcheuse habitude de passer beaucoup de temps devant le miroir de la salle de bains. On connait cela… Lorsqu’elle arriva, très impatient, il s’écria : « mon Dieu vous êtes bien longue ma jolie, seriez-vous bonne à aller quérir la mort ? » L’effroi nous glace ; la belle poussa une longue complainte. L’assistance crut percevoir une forme blanche happée parle fenêtre à meneaux… L’empreinte de son pied s’est gravée dans le granit… Si le cœur vous en dit, essayez de retrouver cette empreinte. Il parait qu’elle aurait été effacée par les larmes de Raoul d’Argouges terrassé par la douleur. Malheureux homme qui parla trop vite

     


    15 commentaires