• LA CHANDELEUR ET SES GOURMANDISES

     

     2 février, c’est la Chandeleur !

    LA CHANDELEUR ET SES GOURMANDISES

    Et que ça saute !

    LA CHANDELEUR ET SES GOURMANDISES

    Encore une bonne occasion de jouer les gourmands !

     

    « Vous avez de la farine, des œufs, et du lait ?
    Alors faites-en de la pâte et avec la pâte faîtes des crêpes, vous mettez du sucre dessus, ou bien autre chose, comme le cœur vous en dit »

    LA CHANDELEUR ET SES GOURMANDISES

    UNE FETE RELIGIEUSE 

    La symbolique de la crêpe est évidente : par sa rondeur et sa belle couleur dorée, la crêpe symbolise le soleil, source de lumière.

    Elle rappelle aussi la prophétie de St Siméon au sujet du Christ (voir plus bas)
    Cependant la crêpe de la Chandeleur n'est pas sans rappeler la galette de céréales que les Romains de l'Antiquité mangeaient en l'honneur de la déesse Proserpine. Ce qui incite à penser que la fête de "Présentation du Seigneur", instaurée vers le VIème siècle, visait à remplacer des rites païens qui perduraient encore.

    Quoiqu'il en soit, nous aurons tous plaisir à déguster des crêpes à la Chandeleur, à moins que vous ne fassiez comme les Marseillais qui se régalent, le jour de la Chandeleur, d'un délicieux biscuit appelé navette, biscuits en forme de barque, qui représentent, selon les différentes hypothèses, l'esquif qui transporta une statue de la Vierge jusqu'à Marseille ou l'embarcation qui conduisit les Saintes Maries en Camargue.

    LA CHANDELEUR ET SES GOURMANDISES

    Tiens, je vous donne en passant la recette car je sais que vous êtes gourmands :

    Pour faire des navettes :Battre 2 œufs avec 200g de sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse, ajouter 500g de farine puis 60ml de fleur d'oranger et 40ml d'huile d'olive (si si je dis bien d'huile d'olive !), ajouter éventuellement de l'anis en poudre (1 bonne cuillère à café) ou en grains. Travailler la pâte avec les doigts puis façonner des petits boudins de la longueur que vous voulez, que vous déposerez sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé, puis entailler les navettes dans le sens de la longueur avec un couteau. Laisser reposer 2h à température ambiante avant d'enfourner à 180° jusqu'à ce que les navettes soient dorées sur le dessus. Laisser refroidir. Elles se conservent très bien dans une boîte en fer et seront appréciées au moment du goûter entre cop’ autour d’un thé ou d’un café, même d’un chocolat !

    Mais revenons à nos moutons !

    LA CHANDELEUR ET SES GOURMANDISES

    LA CHANDELEUR

    issue du latin candela, est une tradition catholique qui commémore la présentation de l’enfant Jésus au Temple de Jérusalem, 40 jours après sa naissance. Instaurée au VIème siècle en tant que fête religieuse, cette coutume consistait initialement à allumer des cierges bénis en honneur de l’arrivée du Christ sur la Terre. Selon les croyances, les fidèles devaient récupérer une chandelle à l’église et la ramener chez eux sans l’éteindre pour être protégés par Dieu toute l’année. Ainsi, tous les 2 février était organisé ce rituel, qui symbolisait la Lumière du Monde apportée par le Seigneur. A cette époque, on raconte que le pape Gélase 1er eut l’idée de distribuer des crêpes – appelées à l’époque crispus (qui signifie ondulé en latin) – aux nombreux pèlerins venus des quatre coins du monde pour rendre hommage à Dieu.

    Depuis, on se retrouve en ce jour de fête pour partager ces galettes dorées en famille et entre amis et la fête a abandonné toute connotation religieuse.

     

    LES LEGENDES DE LA CHANDELEUR

    A l’occasion de la Chandeleur, de nombreux mythes se sont construits d’années en années : par exemple, on dit dans certaines régions que, si l’on ne mange pas de crêpes à la Chandeleur, la récolte de blé de l’année à venir sera ravagée. Cette légende était très respectée en campagne, chez les paysans, puis elle s’est par la suite instaurée dans les villes. Tant qu’aujourd’hui, c’est un fait établi : tout le monde mange des crêpes à la Chandeleur !

    Nombreux sont aussi les superstitieux qui croient à la légende de la pièce d’or… Selon la coutume, il faudrait faire sauter ses crêpes de la main droite avec une pièce d’or dans la main gauche pour s’assurer prospérité toute l’année. Il faut aussi veiller à ne pas faire tomber sa crêpe hors de la poêle. Toute crêpe bien rattrapée apporte du bonheur à son cuisinier jusqu’à la prochaine chandeleur.

    On dit aussi que la première crêpe doit rester toute une année sur le haut d’une armoire pour assurer de l’argent dans la maison.

    Plus spécifiquement, les jeunes filles qui souhaitent se marier doivent faire sauter la crêpe six fois de suite sans la faire tomber. Une prouesse difficile à réaliser, mais qui leur garantirait, d'après la légende, de rencontrer le fiancé idéal dans l'année. C'est du moins ce qu'on dit, mais les résultats ne sont nullement garantis et aucune étude scientifique ne s’est penchée sur ce fait ! 

    LA CHANDELEUR ET SES GOURMANDISES

    La pâte à crêpes

      • 250g de farine de blé blanche et fluide
      • 3 œufs
      • un demi-litre de lait
      • 1 pincée de sel
      • 50 grammes de beurre ou une cuillère à soupe d'huile (moi je mets de la crème fraîche, les crêpes sont plus douces
      • 1 sachet de sucre vanillé

    Mélangez bien les œufs, le sel, la farine et le sucre vanillé puis versez tout doucement le lait. Pour éviter les grumeaux, vous pouvez utiliser un fouet électrique. Il est préférable de laisser reposer la pâte une heure avant cuisson. En général, elle épaissit, ajouter alors un peu de lait pour la rendre plus fluide. On fait cuire ensuite les crêpes dans une poêle antiadhésive, avec un peu de matière grasse (mon truc : je verse de l’huile dans une coupelle et je prends deux essuie tout pliés que je trempe délicatement dans l’huile et j’enduis ma poêle avant chaque crêpe).

    GARNITURES SUCREES

    Bien sur on peut les tartiner de chocolat fondu type Nutella (car que serait une crêpe sans Nutella !). Mais Pour augmenter le plaisir, on peut y ajouter des fruits (fraises, poires, bananes coupées) et de la crème chantilly.

    On peut les flamber aussi. Le principe est simple : on arrose une crêpe avec l'alcool de son choix (liqueur, rhum, armagnac, cognac...) et on la flambe au moment de servir, toutes lumières éteintes pour la beauté du spectacle. Au préalable, on aura sucré la crêpe avec de la confiture, du sucre en poudre, du miel ou du sirop d'érable. On peut aussi saupoudrer la crêpe d'amandes effilées, de noisettes ou pistaches concassées, y associer le fruit de la confiture avec celui de l'alcool : ainsi une crêpe à la marmelade d'orange sera délicieuse flambée au Cointreau ou au Grand Marnier. Dans le même esprit, une crêpe garnie de confiture de cerises pourra être flambée au Kirsch.

    N’oubliez pas les confitures maison, le caramel au beurre salé, la pâte au spéculos, le miel.

    Goûtez aussi la crêpe enduite de beurre salé et de cassonade. Ma préférée !

     

    VARIANTES AUTOUR DE LA PATE...

    La pâte à crêpes peut être aromatisée de diverses manières selon les goûts de chacun. On peut y ajouter un alcool (liqueur à l'orange, cognac, Grand Marnier, armagnac ou rhum...) de la vanille, de l'extrait d'amande amère, de la fleur d'oranger, mais aussi du jus d’orange, du sirop d’orgeat ou des zestes de citron pour donner un goût plus insolite.  Les habitués des chemins de campagne connaissent certainement le sureau, dont la fleur parfumée donne une saveur inimitable aux crêpes.

    Selon la farine utilisée pour la préparation des crêpes, le résultat sera différent.

    La farine de sarrasin permet de préparer de belles galettes qui se prêtent parfaitement à une utilisation salée.

    On peut également mélanger les deux types de farines pour faire tout un repas avec des crêpes, de l'entrée au dessert ! Mais on ne sale ni ne sucre la pâte.

    LA CHANDELEUR ET SES GOURMANDISES

    Galette de Sarrasin

    pour 15 crêpes environ
    2 gros œufs
    1 cuillères à soupe d'huile
    20 cl de lait
    10 cl d'eau
    220 gr de farine de sarrasin
    1 pincée de sel

    Verser la farine de sarrasin dans un saladier en faisant un puits. Battre les 2 œufs et les mélanger à la farine. Ajouter la cuillère d'huile, le sel, le lait et l'eau, toujours en fouettant. Bien mélanger la pâte et la laisser reposer à température ambiante pendant 30 mn minimum, deux heures et c’est parfait !

    Lorsque la pâte a reposé, faire les galettes dans une grande poêle beurrée, en les faisant dorer de chaque côté. Mettre une noisette de beurre pour la cuisson de chaque galette.

    GARNITURES SALEES

    Une fois les crêpes préparées, on peut les garnir puis les rouler en cigare, les refermer en aumônière ou encore les plier en quatre.

    Tous les ingrédients ou presque peuvent être utilisés en garniture de crêpe salée ! La plus célèbre garniture est celle au jambon, gruyère râpé et œuf.

    Voici quelques combinaisons délicieuses pour varier les plaisirs :

    - pommes de terre, lardons, fromage à raclette
    - noix concassées, roquefort, blanc de poulet
    - dés de tomates, fromage de chèvre, poivron émincé en fines lamelles.
    - mozzarella, lanières de tomates séchées, feuilles de roquette
    - champignons de Paris revenus à l'ail et au persil

    - andouilles et pommes à la crème fraiche
    - lanières de saumon fumé, crème fraiche, épinards

     

    A essayer également, la célèbre ficelle picarde. Faites cuire un mélange de jambon, de champignons et d'échalotes finement coupés et liés avec de la crème fraîche. Une fois les crêpes garnies de ce mélange et roulées en forme de cigare, placez-les, nappées de crème fleurette, dans un grand plat allant au four. Il ne reste plus qu'à faire gratiner avec du gruyère râpé. Les puristes à ce sujet vous diront qu'il ne faut jamais remplacer la crème fraîche par de la sauce béchamel !

    ANECDOTE

    On dit que la crêpe Suzette fut inventée en 1898 par Carpentier, dans un grand restaurant de Monte Carlo.
    Le restaurateur avait inventé cette recette et la proposait en dessert à ses clients, flambée ou non, et parfumée à  la mandarine.
    Le futur Edouard VII ainsi que la gente dame qui l'accompagnait apprécièrent tellement ce dessert, qu'ils en demandèrent le nom.
    Le restaurateur n'ayant pas de nom pour ce dessert, le Prince de Galles décida très galamment de l'appeler du nom de sa compagne : Suzette.

     

    VOICI QUELQUES SECRETS POUR REUSSIR SES CREPES  (ENTRE CE QU’ON DIT ET CE QUE JE FAIS):
    1. Penser à préparer la pâte à l’avance pour la laisser reposer au moins une heure pour les crêpes et deux heures pour les galettes.
    2. Ajouter deux cuillères à café de beurre ou d’huile dans la pâte. Ainsi, pas besoin de rajouter de la matière grasse dans la poêle avant chaque crêpe. Cependant, personnellement je ne trouve pas ça super, la crêpe a un air bien tristounet. Personnellement, je mets de la crème fraîche dans la pâte,  de l’huile dans une coupelle et j’imbibe de l’essuie tout. Un bref passage dans la poêle donne un aspect sympa à la crêpe et ce n’est pas gras du tout.

    3. Pour être ni trop épaisse, ni trop fluide, la pâte doit avoir une consistance fluide mais pas liquide.
    4. Choisir  une poêle épaisse, en acier ou antiadhésive, à très petits bords et diffusant bien la chaleur. Veiller à ce que la poêle soit à la bonne température.
    Pour tester, jeter une goutte d’eau et écouter la grésiller. C’est parfait !
    5. Chauffer votre four à la température minimum pour tenir au chaud toutes les crêpes ainsi prêtes. Les emballer dans du papier aluminium pour éviter qu’elles ne sèchent.

    Ou bien prendre une casserole remplie à moitié d’eau que l’on chauffe, on met une assiette dessus, puis on couvre d’une autre assiette ou de papier d’alu.

     

     

    Et pour faire couler les crêpes quoi de mieux qu’une bonne bolée de cidre ! Mmmmh !

     

    ♥♥Bonne Chandeleur à tous ! ♥♥

     

    Ben, j’ai trouvé quelqu’un pour me faire

    sauter les crêpes !

    LA CHANDELEUR ET SES GOURMANDISES


  • Commentaires

    1
    Dimanche 2 Février 2014 à 09:26

    Bonne chandeleur avec ce monsieur

    2
    Dimanche 2 Février 2014 à 10:15

    Bonjour,

    Silencieuse par la force des choses… je donne quelques  brèves nouvelles sur mon blog.

    Je ne vous oublie pas, je pense même à vous chaque jour mais les aléas de la vie font que…

    Bisous et à très bientôt.

    Eve

    3
    Dimanche 2 Février 2014 à 17:21

    Ma chère amie, tu es un puits de science, tu fais un travail considérable en alliant savoir et fantaisie ce que j'apprécie particulièrement. Bon pour le Monsieur je vois que tu as bon goût. Alors bonne chandeleur, je ne te dérangerai pas d'avantage car je vois que tu es bien accompagnée. RIRE.

    GROS BISOUS

    4
    Dimanche 2 Février 2014 à 19:56

    J'adore les crêpes ! sucrées, salées !!  Je vois que tu as trouvé un beau cuisinier !! bonne chandeleur !

     

    Bisous

    Rozy

    5
    Lundi 3 Février 2014 à 06:36

    J'aime beaucoup les crêpes mais je prendrais le cuisinier avec!!bises:) Monia

    Que votre journée soit douce .

    Image16

    6
    Lundi 3 Février 2014 à 15:30

    bonjour ma grande soeur un petit passage pour te souhaiter un bon début de semaine j'espère que tu va mieux ? et que tu a du beau temps  ? ici il fais très beau 15 degré

    gros bisous de nous deux

    ta tite soeur qui t'aime

    béatrice

    7
    Mardi 4 Février 2014 à 14:52

    Bizarre, moi, les crêpes...c'est un peu l'aventure !
    Cela termine toujours par une crêpe collée au plafond de la cuisine, suivie par le vol plané d'une poêle bouillante qui termine sa course à terre à côté du panier du chat...tout hérissé de peur...
    Mais, cette année, c'est une girafe qui a bouffé mes crêpes, je pense d'ailleurs qu'elle sévit encore dans mon blog...
    Bonjour Pivoine,

    Me voilà rattrapé par le virus de la grippe, contraint et forcé de rester chez moi quelques jours...
    Ce qui me laisse un peu de temps pour faire mon petit tour virtuel dans les méandres
    du net...
    Je profite donc de cette occasion pour rendre une petite visite dans ta jolie maison virtuelle,
    histoire de lire ton dernier billet...au parfum de chandeleur !
    Par la même occasion, je remercie tes petits mots sympas laissés lors de tes nombreuses
    visites dans mon tipi virtuel.
    Je te souhaite une bonne suite de semaine !
    Bisous
    Seb

    8
    Mardi 4 Février 2014 à 14:54

    Pssss...pour les crêpes...t'as pas quelqu'un comme ce bonhomme...mais de l'autre sexe....pssss...chuuuuuut

    9
    Mardi 4 Février 2014 à 15:54

    Oh re Coucou ☼ Pivoine ☼

    Tu m'envoie ton cuisinier et que ça saute ( rire ) même la jolie fille est dans la lune 

    Ici très beau soleil mais très froid  cet aprêm 

    Gros bisou ma coquinette 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :