• JOURNEE MONDIALE DU BISOU

    Maupassant disait "le baiser est la plus sure façon de se taire en disant tout". ...

    6 Juillet  ...

    C'est la Journée mondiale du Baiser     

    Créée dans les années 90, originaire d’Angleterre, elle rend hommage au french kiss, aux baisers volés et autres petits bisous. Le 6 juillet est donc la journée internationale du baiser. Cette journée célèbre le plaisir mais aussi le fait que c’est bon pour la santé de donner et de recevoir des bisous.

    Si le baiser est à l'honneur le 6 juillet, c'est parce qu'il a des vertus insoupçonnées. Il ne se contente pas d'être agréable, il améliore aussi notre santé et nous fait gagner en longévité ! Alors pourquoi s'en priver ?

    Le baiser, un geste voluptueux s’il en est, se décline sous des formes infinies : baiser volé, mouillé, gourmand, sucré, violent, doux, furtif, langoureux …

    Le baiser est un langage à part entière il peut exprimer les émotions, montrer notre désir ou notre tristesse.

    En ce 6 juillet, tout le monde est libre de s’embrasser, même dans les pays où c’est normalement interdit. Les codes pour s’embrasser sont donc ponctuellement supprimés. Alors, on en profite, on se fait des bisous !

    Baiser d'où viens-tu ?

    L'origine du baiser n'a rien à voir avec l'amour charnel; on l'attribue plutôt à la relation mère-enfant. En effet, on prétend que bien des années avant les pots de bébés, les mères mâchaient la nourriture pour ensuite l'introduire directement entre les lèvres de leur bébé. Pas très appétissant, n'est-ce pas? Pourtant, notre espèce aurait pratiqué cette méthode pendant plus d'un million d'années. Une autre théorie a été avancée: à l'âge de pierre, on léchait le visage de ses pairs pour satisfaire ses besoins en sel. Qui a raison? Qui a tort ?

    « De nos jours, le baiser (acte qui consiste à toucher une personne, un animal ou un objet avec les lèvres) est devenu tellement banal, qu'on oublie qu'il fut, du moins dans nos cultures, et selon sa nature, absent, autorisé ou bien interdit.

    Ainsi, les baisers "affectueux" entre parents et enfants sont quasiment inexistants jusqu'à la Révolution. Les baisers de la Vierge (pourtant symbole d'amour maternel) à son Enfant sont rarissimes, et il faut attendre le 19e siècle pour voir de vrais baisers de mère, ou de père ou entre enfants.

    Les baisers "amoureux" (surtout de bouche à bouche), considérés comme péché grave par l'Eglise, seront longtemps réprimés. N'oublions pas la peur panique qu'ont longtemps provoquée la salive et le souffle, après les grandes pestes qui déferlèrent sur l'Europe pendant plusieurs siècles... De fait, les artistes se serviront de la figure innocente des anges ou des putti ainsi que des scènes mythologiques pour déjouer la censure.

    Le 18e siècle autorisera des baisers plus charnels et libertins. Et même si le début du 19e siècle voit l'arrivée du baiser d'amour dit "romantique", le baiser amoureux ne se cachera bientôt plus.


    Au 20e siècle, il sera bien présent, certains artistes allant jusqu'à montrer le "french kiss".

    N'oublions pas, non plus, les "baisers donnés à des objets" (épée, sol, mur ou objets du culte - dont certains appelés baisers de paix, animaux, photos). Et ceux, enfin, envoyés de la main ou ceux "plus virtuels", qu'on adresse désormais par courrier interposé. »

    Le baiser est bon pour la santé !

    Un enfant régulièrement embrassé sera en meilleure forme psychique et physique qu'un enfant relégué au grenier, il n'y aura là pas de quoi surprendre.

    Le baiser des amoureux fait travailler 34 muscles ? Délaisser la pratique sportive pour s'intéresser davantage à son partenaire peut donc s'avérer payant, d'autant plus que le baiser a plus d'une flèche à son arc.

    Il stimule le système immunitaire et contribue donc à une meilleure résistance aux infections mais aussi aux allergies.

    Il se dit aussi que les bactéries échangées lors du baiser entraînent la formation d'enzymes qui se transforment en antibiotiques naturels. La salive de l'autre nous immunise donc pour plusieurs heures ! Bon, ça c’est à voir ! car la bouche est un nid de microbes !

    En stimulant la production d'endorphine mais aussi d'ocytocine, hormones de bonheur et de l’adrénaline. Les hormones de stress diminuent. Le baiser apaise, stabilise le rythme cardiaque et améliore le bien-être.

    S’embrasser brûle aussi des calories, mais seulement 12 pour un baiser de trois minutes.

    Sans oublier enfin que plus de 30 muscles du visage entrent en action pendant le baiser, ce qui tend et lisse la peau. Serait-ce un anti-rides naturel ? Dans le doute, embrassons -nous !

    Le baiser renseigne utilement !

    Le baiser affectueux que l'on échange au quotidien a une fonction non négligeable : il nous apporte de précieux renseignements. C'est grâce à lui que la maman sait que son enfant n'est pas fiévreux. C'est grâce à lui que les célibataires recueillent des informations olfactives sur les partenaires potentiels qu'ils croisent au quotidien. Car la compatibilité amoureuse que le bisou sur la joue permet d'entrevoir serait d'une importance capitale dans la constitution des couples.

    Le baiser renforce l'attachement !

    Lorsqu'on parle d'attachement et de baiser, il nous semble normal que les deux soient liés puisque le baiser découle de l'attachement et en apporte la preuve. Mais ce n'est pas si simple ! L'amour peut aussi naitre à partir des baisers échangés. En effet, le baiser favorise la sécrétion des hormones de l'attachement. L'amour grandit donc au fur et à mesure des baisers échangés. Une information à ne pas négliger pour raviver la flamme dans son couple ou raffermir les liens d'affections entre membres d'une même famille. S'embrasser, même après des années passées à se fréquenter, fait partie des moyens les plus sûrs de consolider des relations auxquelles on tient 

    Qu'est-ce qui rend un baiser inoubliable ?

    Baiser langoureux ou fougueux, baiser volé, passionné et parfois même raté… chaque baiser a une saveur différente.

    Il y a le premier baiser, inoubliable, mais il y a aussi les suivants !

    Qu’est-ce qui rend un baiser inoubliable ? La personne à qui on le donne ? La technique ? Le contexte ?

    Petit florilège des baisers que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

    Le premier baiser

    Si le premier baiser est rarement un succès, il est par essence inoubliable ! On l’avait fantasmé, idéalisé, parfois attendu pendant des années… Alors certes, il est souvent maladroit et loin des clichés des baisers de cinéma, mais grâce à lui, on s’est sentie exister vraiment !

    Le baiser interdit

    Le goût de l’interdit rend les choses plus excitantes… Alors forcément, on est souvent attirés par la mauvaise personne, au mauvais moment, au mauvais endroit. Sur le coup, on a tous les papillons de la planète qui s’agitent dans notre ventre, mais après, on ne sait plus comment s’en sortir ! C’est tellement cliché qu’on se dit que ça ne nous arrivera jamais et pourtant… 

    Le baiser volé

    Contrairement à la plupart des baisers, celui-là n’a pas du tout été prémédité ! Au contraire, on n’aurait jamais pensé que ça arriverait. Et c’est ce qui le rend si savoureux. On pourrait passer des heures à se refaire le film, de pourquoi et comment c’est arrivé, de la surprise qu’on a ressentie… 

    Le baiser qu’on attendait

    On louche sur cet homme ou cette femme depuis des lustres. Entre espoirs et déceptions, on n’a jamais réussi à concrétiser ! Et pourtant, ça commence à faire un bail qu’on se tourne autour. « Tu veux ou tu veux pas ? » On n’arrive même plus à croire que ça arrivera un jour ! Jusqu’au jour où… on l’avait tellement attendu qu’on l’a amorti ! Le plus long baiser de toute sa vie.

    Le baiser raté

    Ce baiser là non plus on ne l’oubliera pas de sitôt ! Mais pas pour les mêmes raisons ! Allez savoir pourquoi cet homme ou cette femme qui a tout pour lui ou elle nous a littéralement avalé et lessivé le visage ? Pourtant les lèvres bien ourlées et un charme à tomber laissaient augurer de bien beaux et sensuels baisers. La magie est retombée aussi vite que sa langue a tourné. Dommage. Un véritable fiasco. Inoubliable tellement le décalage entre le personnage sexy et le baiser raté était grand

    Sur la joue, sur le nez, sur la bouche, dans le vent, ou ailleurs ?

    Selon l'endroit du globe où l'on se trouve, selon que l’on est riche ou pauvre, selon son statut dans la société, le baiser n'est pas pratiqué pareil ni pour les mêmes raisons.

    Même si embrasser est une pratique courante dans 90% des cultures du monde, il n’a pas toujours été permis de s’y adonner avec fougue. Pendant longtemps, l’endroit où était apposé le baiser dépendait du statut social des deux protagonistes. Plus le statut de celui qui embrassait était bas, plus le baiser devait être éloigné du visage. Ainsi, on baisait la main des personnes de rang distingué, et même les pieds des tout-puissants. Seules les personnes du même rang pouvaient s’embrasser sur la joue ou sur la bouche.

    Marque de respect, gage d'amour ou pratique totalement taboue, il existe autant de symboliques du baiser que de pays à travers le monde. Et s'embrasser n'aura pas la même signification que l'on vive en Chine, en Polynésie ou au Maroc.

    En Orient, pour se saluer, les hommes s'embrassent et se donnent l'accolade.

    En France, 1 ou 2 bizous ne suffisent pas: on en donne parfois 4 (selon les régions le nombre diffère) !

    En Amérique, 2 amoureux n'hésitent pas à échanger un «french kiss» dans des endroits publics.

    En Asie, un tel spectacle est impensable.

    Les Japonais, eux, trouvent notre façon d'embrasser barbare et cannibale.

    Pour les Chinois, le baiser sert carrément de préludes sexuels.

    Enfin, la plupart des tribus africaines évitent les contacts bucaux par peur d'avaler l'âme de leur partenaire par l'haleine.

    Quant au pape, il embrasse le sol des pays qu'il visite et la tête ou le front des personnes qu’il croise mais plus souvent il appose sa main sur le crâne.

    Voilà quelques baisers connus avec leur signification :

    Baiser sur la joue : Entre gens qui partagent une relation proche, le baiser sur la joue est donné comme un accueil ou un départ, s'embrassant l'un l'autre sur la joue (pendant que les joues se touchent), on parle alors de « bises », et leur nombre varie selon les régions. Deux baisers sur la joue permettent à deux amis de se saluer – d’abord à gauche, puis à droite. Deux hommes peuvent s'embrasser en signe de salut, principalement dans le cadre d'une parenté, d'une amitié ou entre jeunes. Dans beaucoup d'autres pays, le baiser sur la joue n'est pas courant, l'embrassade est alors remplacée par une intense accolade.

    Une maman, un papa, embrassent leurs enfants sur la joue. Les bisous des mamies sont délicieux…

    Baisemain : Autrefois un homme montrait son respect et sa gratitude à l’attention d’une femme au travers de ce baiser de la main. Donc, le baisemain est un geste de galanterie pratiqué par l’homme pour présenter ses hommages à une dame, en référence à l'amour courtois, tout en accompagnant le geste d’une légère révérence.  Dans la tradition arabe le baisemain est utilisé comme un signe de respect pour les plus âgés.

    Baiser amoureux : Une expression d'affection romantique implique deux personnes s'embrassant sur les lèvres, et qui se transforme sous la chaleur du désir sur diverses parties de leurs corps, d’où la langue est souvent utilisée dans le baiser amoureux.

    Baiser papillon : Un acte de gentillesse de tendresse avec une personne que l’on apprécie ou que l’on aime, ne pas confondre avec la bise amitié. C’est une douceur, une caresse, un battement de cils sur la peau douce comme un battement d’ailes de papillon

    Baiser des Petits Bobos : Presque tous les enfants le connaissent et s’en réconfortent quand ils ne vont pas bien. Pour un genou écorché, une piqure  de guêpe ou encore une bosse sur la tête, il permet aux mamans d’envoyer la douleur par le biais d’un baiser, comme un oiseau imaginaire qui part loin et emporte avec lui une partie du chagrin. On n’oubliera pas que, même pour les adultes, un baiser du ou de la partenaire sur les petits maux reste la meilleure des consolations !

      

    Les baisers traditionnels

    Baiser esquimau :  Pour les esquimaux, en Nouvelle Zélande, en Polynésie et aussi aux Emirats Arabes Unis

    Le baiser esquimau est l'un des plus connus, mais aussi l'un des plus atypiques ! Tout au Nord de la Russie, du Canada, mais aussi en Alaska, les Inuits ont une manière bien à eux de se prouver leur amour. Au lieu du traditionnel baiser lèvres contre lèvres, les Esquimaux amoureux n'hésitent pas à se renifler avec un baiser nez contre nez. Un baiser qui pourrait passer pour très mignon… si les Esquimaux ne s’enduisaient pas le corps de graisse de poisson rance. Cette pratique s’expliquerait aussi par un souci de vérifier la température de l’autre dans des contrées où les membres peuvent geler.

    Les Esquimaux ne sont pas les seuls à se frotter tendrement le nez pour se dire « je t'aime » A l'autre bout du monde, en Nouvelle-Zélande, les Maoris font de même, ainsi qu'en Polynésie. 

    Cette coutume existe aussi aux Emirats Arabes Unis entre les membres d'une même famille.

    Le « French kiss »

    Si le fameux « baiser à la française » est aussi célèbre dans le monde entier, c'est sans doute parce qu'il est le plus sensuel. Et même le plus érotique. Pratiquer le French kiss consiste à embrasser son partenaire en touchant ses lèvres avec sa langue, voire à la faire pénétrer dans sa bouche. Aux États-Unis d'ailleurs, se faire un « French kiss » équivaut à se faire un « baiser amoureux ». Mais pourquoi donc « le patin » est-il réputé pour être l'apanage des Français ? Notre réputation de « French lover » remonterait à la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle les soldats américains auraient pu « goûter » aux mœurs françaises et ainsi tester le fameux baiser. Une pratique qu'ils auraient ensuite rapportée dans leurs valises puisqu'aujourd'hui, le French kiss est surtout pratiqué au cinéma.

     

    Les baisers d'Afrique

    Il existe en Afrique presque autant de baisers que de peuples différents, et tout autant de symboliques liées à cette pratique.

    En Afrique du Nord, le baiser est une marque de respect social. Au Maroc, chez les Berbères, il est commun d'embrasser son aîné sur la main puis sur le front en témoignage de son estime, les amoureux ne s’embrassent jamais sur la bouche en public, mais sur le front. Les baisers font partis des préliminaires amoureux et doivent donc être effectués à l’abri des regards indiscrets, chez soi. Même les bisous sur les joues sont tabous et il est de toute manière interdit de s’embrasser avant les fiançailles.

    En Afrique noire, chaque tribu accorde au baiser une signification particulière. Ainsi, chez les Thongas du Monzambique, le baiser est un acte bestial et dégoûtant, tandis que dans certaines tribus du bord du Niger, il est tout simplement interdit. Quant aux Guinéens, ils ne connaissent tout simplement pas le baiser !

      

    Le baiser « à la russe »

    En Russie, traditionnellement, qu’on soit entre homme ou femme, tout le monde s’embrasse d’un baiser sur la bouche ! Cette pratique n’a pourtant rien d’indécent dans la mesure où elle est davantage signe fraternel, symbole de paix, d’entente cordiale, d’amitié et de convivialité. Le baiser à la russe n’est donc pas un baiser « intime » mais plus particulièrement social.

    Considéré comme une « propagande de l'homosexualité », la Douma, la chambre basse du Parlement en Russie, a déposé une loi pour interdire ces longues embrassades en public.  

     

    Le baiser balinais

    À Bali, comme chez les Inuits, le baiser est avant tout olfactif. Pour se montrer que l'on s'aime, on colle son visage contre celui de son partenaire, afin de sentir son odeur et sa chaleur. Une exception toutefois : la fête de Med-medan, qui se déroule le lendemain du Nouvel an hindou, dans le Sud de Bali. Durant cette célébration rituelle, destinée à éloigner les mauvais esprits pour l'année à venir, les jeunes Balinais se rassemblent en deux groupes, l'un composé de filles, l'autre de garçons. Chacun des groupes choisit un garçon et une fille qu'ils portent et amènent vers celui de l'autre groupe. Les deux jeunes gens sont ensuite invités à s'embrasser (sur la bouche) en public. 

    Pas de baiser pour les Indiens et les Chinois

    Avez-vous déjà remarqué que dans les productions bollywoodiennes, les deux héros qui s'expriment leur amour en chanson ne s'embrassent jamais ? C'est parce qu'en Inde, le baiser est un acte foncièrement tabou, qu'il est surtout interdit de pratiquer en public. Considéré comme ultra-choquant, et en particulier devant une caméra. Le baiser peut même provoquer la censure du film.
    Mais l'Inde n'est pas le seul pays où s'embrasser en public est une atteinte à la pudeur. C'est aussi le cas du Japon et de la Chine, même si les mœurs occidentales ont, dans certaines régions des deux pays, pris le pas sur les coutumes ancestrales. En Chine, s'embrasser a longtemps été considéré comme une partie intégrante de l'acte sexuel : s'embrasser en public est donc considéré comme très déplacé.

    Les baisers des Papous

    Chez certains peuples enfin, le baiser peut revêtir des formes pour le moins surprenantes. C'est le cas, par exemple, des Papous en Nouvelle-Guinée. Plutôt qu'un simple baiser sur les lèvres, les amoureux préfèrent se prouver mutuellement leur amour en pratiquant le Mitataku : on se coupe les cils avec les dents. Autre pays, autre coutume ! 

     Quelques règles du bisou

    Peu de gens savent qu’on ne peut pas s’embrasser partout en Europe.

    En France, il est officiellement interdit de s’embrasser sur les passages à niveau.

    A Eboli, en Italie, s’embrasser en voiture peut coûter jusqu’à 500 euros d’amende lorsqu’on est au volant

    Aux Etats-Unis, par exemple, les hommes du Colorado ne peuvent pas embrasser leur femme durant son sommeil alors qu’au Nevada, ils ne doivent pas avoir de moustaches pour embrasser une femme. Et dans le Connecticut, Il est interdit à ceux de Hartford d’embrasser une femme le dimanche.

    En Afrique et en Asie, embrasser quelqu’un en public est très mal vu. Pour eux, les baisers font partis des préliminaires amoureux et doivent donc être effectués chez soi, et pas devant tout le monde. Même sur la joue, les bisous sont tabous. Et puis, s’embrasser avant les fiançailles est de toute manière formellement interdit.

    En revanche, en Europe, on pourrait croire que le baiser n’a pas de règles. Et pourtant, en France, par exemple, il est officiellement interdit de s’embrasser sur les passages à niveau.

    Aux Etats-Unis, en Iowa, il peut durer jusqu’à cinq minutes.

    A Halethrope, dans le Maryland, il doit être très bref, pas plus d’une seconde.

    Malgré toutes ces règlementations, s’embrasser, se bécoter ou se faire des bisous est très souvent souhaité car c’est un acte d’amitié et d’amour.

     Les différents critères du baiser

    Pour éviter de choquer ou de mettre mal à l’aise son destinataire, mieux vaut savoir comment donner un baiser. Selon un sondage, les Européens du Nord préfèrent embrasser des lèvres non maquillées. D’autres Européens les aiment rouges et les Japonais ont un penchant pour les lèvres parées d’un rouge à lèvres rose tendre de jeunes filles.

    Les Australiens et les Japonais aiment les lèvres douces et fines alors que les Européens rêvent de bouches pulpeuses et sensuelles.

    Du côté des femmes, elles se sentent plutôt attirées par des lèvres masculines fermes et fortes. En revanche, beaucoup d’entre-elles n’apprécient pas les baisers pressants, hormis les Mexicaines qui les aiment brûlants et qui se refroidissent apparemment lorsque les baisers manquent de passion.

    Selon un sondage, les Européens du Nord préfèrent embrasser des lèvres non maquillées.

    D’autres Européens les aiment rouges et les Japonais ont un penchant pour les lèvres parées d’un rouge à lèvres rose tendre de jeunes filles.

    Les Australiens et les Japonais aiment les lèvres douces alors que les Européens rêvent de bouches pulpeuses et sensuelles.

    Les femmes se sentent par contre plutôt attirées par des lèvres masculines fermes et fortes.

    Beaucoup de femmes n’apprécient en revanche pas les baisers pressants, hormis les Mexicaines qui les aiment brûlants et qui se refroidissent apparemment lorsque les baisers manquent de passion.

    Quelques petites choses amusantes à propos du baiser :

    - Le baiser ne permet pas seulement le partage d'émotion mais aussi celui de nombreuses bactéries : 50 millions de bactéries échangées lors d'un french kiss en moyenne. 
    - La diversification alimentaire façon époque cro-magnon serait à l'origine du baiser sensuel et amoureux ! En effet, le baiser avec la langue est probablement une survivance de l'époque préhistorique où les mamans mâchouillaient les aliments avant de les glisser entre les lèvres de leur bébé. 
    - Deux tiers des amoureux penchent la tête à droite pour s'embrasser. La plupart ferment les yeux pour mieux savourer l'instant. (attention ma grand-mère m’a répété bien souvent « méfie-toi d’un homme qui t’embrasse les yeux ouverts ! »)
    - Le film qui détient le record du nombre de baiser est un film de 1926, Don Juan dans lequel les protagonistes échangent pas moins de 127 baisers ! Tout cela à une époque où les baisers de cinéma étaient minutés en respect d'une règlementation hollywoodienne appelée code Hays.

    - les prostitué(e)s n'embrassent pas. Pourquoi ?  Elles n'embrassent pas, car si elles peuvent vendre leur corps, en revanche elles ne peuvent pas vendre leurs sentiments ! 

    (condensé de moultes articles façon pivoine)

     

    JE VOUS EMBRASSE

    JE VOUS KISS

    BIEN FORT

      


  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Juillet 2014 à 21:51

    Coucou ma Pivoine tu me fait toujours rire 

    tu  à raison de penser au Bisous riens de plus gentil qu'un Bisous

    moi je te souhaite une Trés bonne fin de Soirée un superbe Dimanche

    avec quoi Devine et bien Plein de Bisous ma Gentille Petite Amie 

    quoi choisir je choisi les Bisous Tagada comme quand je suis en IPO je doit

    Mangé troisfraise Tagada se qui équivau à un  Sucre 

     Bisous Bisou Ma Douce Pivoine ta *** Dette***

    lui aussi se petit minou veut des BISOUS 

     

    2
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 01:27

    Coucou ma louloutte, hummmmmmmm il est succulent cet article. J'adore !

    Je n'aurais pas l'idée de partager un baiser sur un passage à niveau... lol !

    Oh si je me souviens du premier baiser reçu... j'ai eu durant quelques jours les lèvres enflées et tout le village ou presque était au courant que le beau Serge m'avait donné rendez-vous du côté de la mare, lol ! Je ne garde pas un bon souvenir de ce baiser mais du beau Serge oui. Il a été mon premier amoureux... Je te rassure les baisers qui ont suivis ont été bien moins douloureux... ils ont même été pour certains délicieux et gourmands.

    C'est rigolo que nous les femmes nous nous souvenions des baisers reçus alors que les hommes ont bien peu de souvenirs des baisers qu'ils ont donné ou reçu.

    J'ai fait le plein hier de bisous... Gabinou n'est pas avare dans ce domaine, lol !

    Ipso, mon chien,  non plus d'ailleurs...

    Et puisque c'est la journée des bisous je t'en envoie une pleine corbeille.

    Bonne réception...

    Bon dimanche et à très bientôt.

    Eve

    * A Sens il y a une très belle cathédrale... soit disant, je ne l'ai jamais visitée.

    En passant à Sens tu donneras le bonjour à mon bf Pierre et ma bs Denise, lol !

     

    3
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 07:46

    alors je te fais un bisou et bon dimanche

    4
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 11:36

    Très bel article, pleins de bisous pour toi !

    Bon dimanche !

    5
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 15:44
    francinea

    bonjour, à consommer snas modération!!! celui que je préfère est celui des deux petits lapins de walt disney;  je te souhaite une bon dimanche bisous

    6
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 19:00

    Bonsoir Pivoine,

    A consommer sans modération ! moi j'aime bien les bisous dans le cou ... Bonne soirée, gros bisous, Véronique

    7
    Pasion coqelicot
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 21:29

    Coucou ma douce Pivoine, je te sacre la REINE des bisous .

    Article merveilleusement bien ficelé grand bravo et je suis ravie de  le lire du débute à la fin. Merci pour cette avalanche de bisous , je te fais des bisous bien affectueux et tite Huguette aussi.

    Ta Manouréva

    8
    Lundi 7 Juillet 2014 à 13:12

    Un article bien intéressant, long mais néanmoins instructif,

    pour moi le baiser le plus célèbre restera celui de Doisneau, mais j'avoue que j'ai flashé sur ce chien et ce pompier !!

    bonne journée

    et si tu pouvais mettre ton adresse blog en lien quand tu viens mettre un commentaire chez moi , cela m'arrangerait bien, je me fatigue d'aller le chercher sur le net .. MERCI

    9
    Lundi 7 Juillet 2014 à 19:39

    He bien je ne savais pas qu'avait été institué une Journée mondiale du Bisou ! Et puis tu en sais des choses sur la question ! Je n'en reviens pas... Merci Pivoine pour cet article délicieux et passionnant ! Je te kiss bien fort à mon tour... bonne soirée,  Shuki

    10
    Lundi 7 Juillet 2014 à 20:27

    Bonsoir Pivoine,

    J'espère que tu as passé une bonne journée ? marre de ce sale temps, je pense que cette année on aura un été pourri ! Passe une bonne soirée, bisous, Véronique

    11
    Mardi 8 Juillet 2014 à 10:57

    Bon mardi avec des bisous !

    12
    Mardi 8 Juillet 2014 à 12:04

    Hello…Pivoine..

     Avant de profiter un peu de l’été…

     Je viens te dire combien j’aime te lire..

     Et apprecie ton univers..

    Passes un bel éte…bises  « V ».

     

    13
    Mardi 8 Juillet 2014 à 12:29
    francinea

    bonjour, le baiser de doisneau est sa photo la plus connue ; lors des journées du patrimoine, je te conseille de visiter l hôtel de salm, il est somptueux, si tu peux, ainsi que le musée de la légion d honneur; je te souhaite une bonne journée bisous

    14
    Mardi 8 Juillet 2014 à 15:18

    Bonjour ma louloutte, ne suffisent pas les problèmes de connexion et les pages qui se bloquent, une micro coupure d'électricité a mis mon pc en vrac, impossible d’accéder à mon navigateur... je rage car je t'avais écrit une tartine... je faisais référence au Comte Costa de B....., un très bel homme aux yeux si bleus qu'on s'y noyait rien qu'en ayant la faiblesse de  les regarder. Et pourquoi donc le comte Costa de B..., bin car c'était un chevalier des temps modernes qui enfourchait avec aisance son montre d'acier, entendant par là sa moto de cross (avait aussi motos de route et des voitures sportives et pas n'importe lesquelles) et il avait aussi cette particularité de naviguer dans les airs à bord de son ballon. C'est grâce à ce dernier détail que nous avons appris ma cousine Jacqueline et moi que ce beau mec qui crossait et dont on admirait le style n'était autre que monsieur le Comte. Arf, nos plus beaux rêves se sont écroulés à l'instant même où nous sûmes qui était ce singulier prince qui hantait nos plus beaux rêves. Je faisais référence à sa grande demeure et pour te donner plus de détails je cherchais des infos... j'ai fait un constat c'est que la curiosité mène souvent sur le chemin de la vérité car ce que je croyais être le domaine de monsieur le Comte n'est autre qu'une ferme (de sacrés beaux et grands bâtiments). Le château de monsieur le comte est niché dans la verdure d'un bois et n'est pas visible à ceux qui empruntent la route qui longe le domaine. Bin j'aurais appris quelque chose et ce un peu grâce à toi, lol !  Monsieur le Comte trimbalaient dans les airs amis mais aussi des gens de sa verte campagne, mais jamais nous avons osé ma cousine et moi monter dans le grand panier de monsieur le Comte pour nous envoyer en l'ai avec lui, mdr !

    C'est rigolo, enfin pas tant que ça, combien certains détails marquent la mémoire et j'associe toujours les ballons à ce homme si particulier.

    Ce qui est également curieux c'est que j'ai toujours rêvé monter dans ces grands paniers du jour où dans un de mes livres d'histoire de l'école communale que je fréquentais enfant j'ai vu en image le premier ballon des frères Montgolfier.

    Je comprends la hâte de ta princesse comme son appréhension car je souffre de vertiges depuis mon accident de moto eu jeunette... et le vertige c'est terrible. Pourtant combien il me plairait de voir d'en  haut ce qui se passe en bas, lol !

    15
    Mardi 8 Juillet 2014 à 15:33

    re : Je prends quelques précautions... je scinde mon message, lol !

    Qu'il soit petit ou grand un jardin bichonné demande beaucoup d'attentions.

    Bin si la météo continue le même programme sont pas prêtes de rougir mes tomates... lol !

    Au mois d'aout, c'est au mois d'aout qu'on s'aperçoit combien il est bon d'écouter le silence et combien le temps pour se rendre d'un point à un autre est raccourci en temps... c'est délectable. On savoure que ceux qui nous emmerdouillent 11 mois de l'année emmerdouillent ceux qui peuvent emprunter les routes 11 mois de l'année sans avoir à consulter leur montre comme le lapin d'Alice aux pays des merveilles de peur d'arriver en retard à un rendez-vous ou de rater le premier acte d'une  pièce de théâtre... mais alors quand ils reviennent ces aoutiens c'est à nouveau le capharnaüm sur toutes les routes.

    Préserve toi que tu puisses profiter de l'été, que tu puisses partir à la découverte de nouveautés et surtout que tu puisses profiter au maximum avec ta princesse.

    Bonne et douce journée malgré la grisaille et la pluie.

    Gros bisous.

    Eve

    EMOTICON mongolfiere 35 montgolfière

    16
    Mardi 8 Juillet 2014 à 22:58

    Bonsoir, bien que vous ne vous soyez jamais vu vous vous connaissez Julie et toi.

    Merci pour elle je lui transmettrai ton message.

    Soirée foot... une sacrée déculottée pour les brésiliens, certes le match n'est pas terminé mais faudrait un miracle pour qu'ils battent les allemands.. quoiqu'il ne faut jamais désespérer.

    Bonne  et douce soirée automnale.

    Gros bisous.

    Eve

     

    Football americain clipart

    17
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 11:41

    Bon mercredi, bisous !

    18
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 14:27
    francinea

    Bonjour, honneur et patrie, deux mots qui perdent de la valeur dnas la france d aujourdhui, ce qui n'augure rien de bon pour le futur; je te souhaite une bonne journée bisous

    19
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 16:51

    J'ai passé un très bon moment à lire ton article, comme d'habitude plein de fantaisie, j'aime les photos qui l'accompagnent, tu as un don certain pour illustrer ... J'arrive trop tard pour la journée, mais je t'envoie quand même plein de bisous. Béa

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :