• JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FILLE : 11 octobre

     Journée internationale de la fille 

    JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FILLE : 11 octobre

    La journée internationale (des droits) de la fille est une journée de célébration internationale, organisée chaque année, le 11 octobre. Elle fut proclamée par les Nations unies.

    Objectifs et origine 

     

    Cette manifestation a pour but de soutenir l'amélioration des perspectives d'avenir laissées aux jeunes filles et de sensibiliser l'opinion aux inégalités dont elles souffrent à travers le monde en raison de leur sexe. Ces inégalités concernent l'accès à l'éducation, la nutrition, les droits juridiques, les soins médicaux, la protection contre la discrimination, la violence et le mariage forcé.

    La journée internationale (des droits) de la fille fut initialement une initiative de Plan international, une organisation non gouvernementale qui opère dans le monde entier 

    Le 19 décembre 2011, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution fixant le 11 octobre 2012 comme la première Journée internationale (des droits) de la fille 

    La résolution stipule que la Journée (des droits) de la fille reconnaît que l'autonomisation des filles, l'investissement dans leur éducation, qui sont essentiels pour la croissance économique, l'éradication de la pauvreté, ainsi que la participation significative des filles dans les décisions qui les concernent, sont les clés pour briser le cycle de la discrimination et de la violence, pour promouvoir et protéger leur capacité à jouir pleinement de leurs droits. La Journée (des droits) de la fille reconnaît également que l'autonomisation des filles implique leur participation active dans les prises de décision, ainsi que le soutien et la collaboration de leurs parents, de leurs tuteurs légaux, de leurs familles, des prestataires de soins, ainsi que des garçons, des hommes et de la communauté au sens large.

    JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FILLE : 11 octobre

     « Le mariage d'enfants ne viole pas seulement les droits humains des filles, il constitue également une grave menace pour leurs vies, leur éducation, et leurs projets d'avenir. Quand les filles sont mariées, elles sont supposées porter des enfants tandis qu'elles ne sont encore elle-même que des enfants, et elles s'exposent à des complications liées à leurs grossesses, une cause majeure de morts d'adolescentes.

    Les mariages d'enfants de moins de 18 ans sont pratiqués dans presque toutes les régions du monde. Les garçons sont vulnérables mais la pratique affecte les filles en plus grand nombre. Les filles qui sont mariées très jeunes doivent généralement s'arrêter d'aller à l'école et sont peu susceptibles de développer des compétences professionnelles, ce qui limite leurs possibilités économiques futures et leur développement personnel, contribuant ainsi à la perpétuation de la pratique. L'UNICEF appuie les gouvernements et la société civile pour mener à bien des programmes intégrés pour l'élimination du mariage des enfants.

    Lorsque les filles sont peu ou pas instruites, elles risquent bien davantage d'être mariées alors qu'elles ne sont encore que des enfants, de subir des violences domestiques, de vivre dans la pauvreté et de ne pas avoir leur mot à dire sur les dépenses du ménage ou sur leurs propres soins de santé, ce qui leur nuit, bien sûr, mais nuit aussi à leurs enfants et à la communauté»

     

    JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FILLE : 11 octobre

    « Même si la vie des filles s’améliore sans cesse, de nombreuses filles sont toujours soumises à des pratiques terribles comme la mutilation des organes génitaux féminins, la préférence pour les fils (menant souvent à l’infanticide féminin), le mariage des enfants, ainsi que l’exploitation et les sévices sexuels. Les filles ont également plus de risques d’être confrontées à la discrimination au niveau de la répartition des vivres et des soins de santé, et elles sont souvent dépassées par les garçons dans tous les domaines de la vie.

    La protection de la fille contre toute forme de discrimination n’est que partiellement mise en place, et les gouvernements et les sociétés doivent redoubler d’efforts pour éliminer entièrement ces discriminations. Il faut s’assurer que les politiques et les programmes mis en œuvre prennent en compte les besoins différents, mais essentiels, de la fille en termes de protection physique contre l’exploitation sexuelle et physique, de la discrimination sous toutes ses formes, y compris dans le domaine de l’éducation, et de meilleure sensibilisation aux difficultés que doivent surmonter les filles aujourd’hui. »

     

     (Wikipedia et autres)

    JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FILLE : 11 octobre


  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 17:48

    Coucou.

    Tu me l'apprends je ne savais pas qu'il y avait une journée de la fille !!!...:)))

    Bon WE. Bizzzzz)

    2
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 20:00

    Bonsoir Pivoine,

    C'est bien cette journée de la fille, mais est ce que ça va vraiment servir à quelque chose ? Quand je vois le sort des petites filles dans certains pays, je suis scandalisée ! dans la bande de Gaza des mariages à la chaîne sont organisés, les mariées ont entre 4 et 10 ans, une honte, elles ont droit d'emporter leur poupée ou leur ours en peluche ! et que fait les pays "civilisés" rien ! c'est un scandale ... 

    Passe une bonne soirée, bises, Véronique

    3
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 20:08

    Nous avons la chance ici de pouvoir choisir (enfin normalement), que le monde des hommes est cruel de ne pas le permettre à toutes les femmes!

    Bises de Mireille du Sablon

    4
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 20:28

    Chez nous elles vivent une vie normale de petite fille, mais dans certains pays, c'est autre chose, je ne sais pas si cette journée changera la mentalité de es hommes de peu de foi

    Bisous bonne soirée

    PS : STP pourrais tu éviter de mettre des images dans les commentaires, je ne peux plus les ouvrir, ou alors ils ne s'ouvrent qu'à moitié.

    Merci d'avance

    5
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 20:52

    Avec toi ma Pivoine on en apprend tous les jours ou presque. Passe une bonne nuit. Gros bisous

    6
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 21:13

    Bonsoir Pivoine

    C'est l'homme qui est responsable de certaines choses, le gouvernement à qu'a à être plus sévère 

    Je te souhaite une bonne soirée, bisous

    7
    Samedi 11 Octobre 2014 à 09:24

    je ne connaissais pas cette fête ! bonne journée

    8
    Samedi 11 Octobre 2014 à 11:03

    Bonjour Pivoine

    Je passe te souhaiter une bonne journée, bisous

    9
    Samedi 11 Octobre 2014 à 13:14

    C'est une journée honorable, dans certaines parties du monde les filles n'ont pas cette vie qu'ont les nôtres !

    10
    Samedi 11 Octobre 2014 à 16:31

    Avec toi on apprend beaucoup de chose

    Je ne savais pas qu'il y avait une journée de la fille.

    Bonne journée à toi

    Boutondor

    11
    Samedi 11 Octobre 2014 à 17:19

    Bonsoir

    Désolée, je n'ai pas pu passer avant car j'avais de la famille qui est passé cet après-midi, on a fêter un anniversaire. Et la je n'ai pas beaucoup de temps non plus ce soir je sors au cinéma. Je vais voir le film Annabelle. Je connais bien Annabelle pour l'avoir vu dans un autre film que j'avais vu et qui s'intitule The conjuring: les dossiers Warren, d'ailleurs j'ai tellement aimé le film quand je l'ai vu au cinéma, que je l'ai acheté en blue-ray.

    Bisous

    12
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 08:19

    104467217930069340723412319413083751175712n

    Le chemin sera encore long, et il faut continuer à se battre et dénoncer ces pratiques à l'étranger comme aussi chez nous parfois.

    Avant Hier j'ai reçu une gamine enceinte elle avait juste 15 ans, ne parlait pas français et en situation de grande précarité, n'avait pas déclaré sa grossesse et aucune prise en charge avait été demandée et comme tu dis ces jeunes filles ne savent ni lire ni écrire.

    Voilà ma Pivoine ce que je vois régulièrement. Ce qui est terrible c'est que l'on voit aussi des jeunes femmes (30/ 35 ans) qui essaient par tous les moyens d'avoir un enfant et sont terriblement affectées de ne pas réussir à donner la vie C'est triste.

    Comme je dis toujours l'école est le chemin de la liberté. 

    Merci pour ce beau reportage , tu es extraordinaire

    GROS BISOUS ET BON WEEKEND A TOI.

    13
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 10:41

    Bonjour Pivoine

    Je passe simplement te souhaiter un bon dimanche, bisous

    14
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 11:21

    Bonjour

    C'est bien qu'il y ait des journée comme ça!

    Les filles ont autant le droit que les garçons d'avoir entre autre une éducation!

    Bisous

    15
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 11:23

    Avec des bisous !

    16
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 19:08

    Bonsoir Pivoine, tu as bien fait d'évoquer cette journée consacrée aux filles, j'ignorais qu'elle existait, les médias n'en parlent pas. J'ai apprécié que l'un des prix Nobel de la Paix soit attribué à la jeune Pakistanaise de 17 ans, Malala, pour son action en faveur des droits des enfants. Nous nous révoltons de ce que l'on fait toujours subir aux petites filles dans de nombreux pays du monde mais n'oublions pas qu'en France les mariages "arrangés" et le droit de vote des femmes, pour ne citer que cela,  ce n'est pas si vieux que çà... Bonne soirée à toi et merci de ta fidélité, gros bisous, Shuki

    17
    Lundi 13 Octobre 2014 à 18:13

    Les problèmes de nos filles paraissent  bien futiles auprès des problèmes graves de toutes ces malheureuses ... Bises et à bientôt

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :