• FETE DU CINEMA 2014

    J'ai eu un mal de chien à mettre ces articles, déformation des caractères et des polices, effacement par internet, bref, j'ai fait ce que j'ai pu pour que ce la soit lisible. Avec mes excuses.  

    La Fête du Cinéma 2014

    FETE DU CINEMA 2014

     

    FANAS DES SALLES OBSCURES ET DU GRAND ECRAN….

    …La Fête du Cinéma fête ses 30 ans cette année du 29 Juin au 2 Juillet 2014 ! Quatre jours pour découvrir les films au box-office à un prix dérisoire, seulement 3,50€ dès la première séance !

    Il n'y a pas que le foot dans la vie ! 

    Oubliez un moment la coupe du monde et filez vous régaler des films à l'affiche ! Pourquoi ne pas aller au cinéma? Une fois, deux fois, voire même plus?  

    FETE DU CINEMA 2014

      

    La Fête du Cinéma est de retour du 29 juin au 2 juillet 2014 ! Une fête organisée par la Fédération Nationale des Cinémas Français avec BNP Paribas, le partenaire exclusif des opérations nationales du cinéma en salles. Si par malchance vous devez travailler à cette période, la BNP Paribas prolonge la Fête du Cinéma du 3 au 9 juillet 2014 en offrant plus de 300 000 contremarques de cinéma. De quoi prolonger la fête de 7 jours supplémentaires !

      

    Juin est structurellement un mois de plus faible fréquentation, d'où l'organisation de la Fête du cinéma à cette période". En juin, les gens ont beaucoup d'activités avant leurs congés, le soleil brille, il fait bon, on privilégie les sorties à la campagne, les élèves ont leurs examens, l'offre de films est moindre

     

    Malgré une baisse notable de la fréquentation des cinémas due cette année principalement, à la Coupe du Monde de Football, la Fête du Cinéma attend beaucoup de monde.  L'an dernier, ce n’est pas moins de 3,5 millions d'entrées qui avaient été enregistrées. Un résultat exceptionnel qui, espérons-le, sera renouvelé. 
     

    Afin d’installer La Fête du Cinéma comme un rendez-vous récurrent chaque année dont le public retiendra les dates, l’opération débute désormais chaque année le dernier dimanche du mois de juin. L’objectif est que La Fête du Cinéma s’inscrive dans le calendrier et qu’elle soit aussi attendue que La Fête de la musique dont la date est connue de tous. 
     En outre, l’opération se déroule sur deux semaines cinématographiques : le dernier jour de l’événement est en effet un mercredi, jour des sorties des nouveaux films, ce qui permet aux spectateurs d’avoir accès à un choix de films encore plus large.

    On rappelle le concept de cette édition 2014 : Toutes les séances sont au prix unique de 3,50€, sauf séances 3D, pour lesquelles un supplément est demandé

    Il n’y a plus de carnets passeports ou bracelets après l’achat d’une première place au tarif habituel : l’opération devient beaucoup plus simple et sans contrainte ; désormais elle est directement gagnante pour le spectateur dès la première séance.
     Pour la trentième édition de l'événement, les organisateurs misent sur les bons chiffres de fréquentation des salles obscures depuis janvier dernier, grâce notamment à l'engouement autour de « Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ? », qui a rassemblé près de 10 millions de spectateurs. Certains succès profitent de ce tarif à 3,50 euros la séance pour revenir sur les écrans pendant la Fête du cinéma, à l'instar de « Fiston » avec Kev Adams et Franck Dubosc, près de 2 millions de spectateurs depuis sa sortie le 12 mars ou encore « Divergente » de l'Américain Neil Burger, avec 1,5 million de tickets achetés dans l'hexagone. 
     

    Bref, une occasion en or pour se faire de beaux films  ( Films d'animation, comédies ou encore thriller). à moindre coût. Il serait dommage de ne pas en profiter. Et pour ceux qui veulent continuer à profiter de films à 3,50€, n'oubliez pas que BNP Paribas vous invite à poursuivre la Fête. Aussi, n'hésitez pas à choper dès à présent leurs contremarques via la page Facebook BNP PARIBAS NET et sur le site www.bnpparibas.net/cinema. 

    Par ailleurs, pour célébrer les 30 ans de l'opération, l'ensemble des salles de cinéma y participant organisent un grand jeu dans tous les cinémas. Quatre millions de cartes à gratter seront distribuées. Les plus chanceux pourront gagner des voyages pour le prochain Festival de Cannes, mais aussi à Hollywood, Bollywood ou encore les studios de la Warner à Londres. 40 000 places gratuites sont aussi en jeu 

    (résumé de divers articles internet)

    FETE DU CINEMA 2014

    FILMS A VOIR A LA FETE DU CINEMA

    FETE DU CINEMA 2014

    Le Conte de la princesse Kaguya, de Isao Takahata

    Japon, IXe siècle. Un couple de forestiers découvrent une petite fille minuscule au creux d'un bambou. L'enfant devient en un rien de temps une jeune fille dont la beauté lumineuse fait tourner la tête de tous les hommes… Une symphonie visuelle, un émerveillement signé Isao Takahata, l'autre pilier des studios Ghibli

    FETE DU CINEMA 2014

    Under the Skin, de Jonathan Glazer

    Les humains vus à travers les yeux d’un alien squattant le corps d’une fille. Un film étrange sur notre étrangeté, stupéfiant de profondeur et d’inventivité. Avec Scarlett Johansson, géniale fausse brune pour jouer une fausse femme. Le film de Jonathan Glazer mérite d'être vu. Sur les écrans depuis le 25 juin, le long métrage hypnotise mais ennuie à la fois. Un poil surréaliste, le film reconte la venue sur Terre d'une extraterrestre dont l'objectif est de séduire des hommes pour les faire disparaître. 

    FETE DU CINEMA 2014

    Jersey Boys, de Clint Eastwood

    Années 60. Des gars du New Jersey dont certains frayent avec la mafia montent un groupe qui rencontre le succès. Autour de cette histoire vraie des Four Seasons, Eastwood raconte par petites touches fines le destin singulier d'un groupe rattrapé par son passé mais aussi racheté par son chanteur principal.  

    Clint Eastwood revisite à nouveau l'histoire musicale de son pays avec la chronique d'un groupe au chanteur à la voix d'or qui a fait un carton outre-Atlantique dans les années 60. Clint Eastwood, grand fan de jazz, lui-même musicien et père de musicien, signe un film chaleureux, classique et efficace, porté par une bande-son impeccable. 

      

    Résistance naturelle, de Jonathan Nossiter

    Réunis sous le soleil de l’Italie, une poignée de vignerons et un directeur de Cinémathèque partagent leur passion du vin et du cinéma.

    En quelques années, des agriculteurs libres ont transformé la conction du vin ainsi que son marché en produisant un vin dit « naturel ». Par goût de la liberté, de la transmission, de l’honnêteté artisanale et de la santé de la planète (et de ses habitants), ils sont entrés en résistance. Contre la tyrannie du marché et des gouvernements qui le servent.
    Stefano Bellotti, le Pasolini des vignes (poète et rebelle !) dans le Piémont et Elena et Anna Pantaleoni, deux générations de femmes Émiliennes, ré-imaginent, souvent avec leur ironie, comment contester. Rejoins par Corrado Dottori dans les Marches et Giovanna Tiezzi en Toscane, ils partent tous à la recherche de la prochaine bataille.
    Mais un engagement écologique envers la nature ne sert à rien s’il n’y a pas également une écologie de la culture.
    Comme le vin, la transmission vitale et le rôle contestataire de la culture cinématographique sont menacés de disparition.
    Dix ans après MONDOVINO, Jonathan Nossiter part à la rencontre en Italie de ses quelques résistants, de ces passeurs de vie. 

    Xenia, de Panos H Koutras 

    A la mort de leur mère, Dany et son frère Odysseas, 16 et 18 ans, prennent la route d’Athènes à Thessalonique pour retrouver leur père, un Grec qu’ils n’ont jamais connu. Albanais par leur mère, ils sont étrangers dans leur propre pays et veulent que ce père les reconnaisse pour obtenir la nationalité grecque. Dany et Ody se sont aussi promis de participer à un populaire concours de chant qui pourrait rendre leur vie meilleure.
     Ce voyage mettra à l’épreuve la force de leurs liens, leur part d’enfance et leur amour des chansons italiennes.Dix ans après "Mondovino", le cinéaste célèbre les viticulteurs qui continuent à produire du vin naturel... Des extraits de films, de Chaplin à Bresson, lient l'agriculture à la culture. Mot d'ordre : lutter contre l'uniformisation du goût...

    Black Coal, de Diao Yi Nan

    Dans la Chine sombre et glacée du début des années 2000, un ex-flic alcoolique enquête cinq ans après les faits, sur des corps dispersés dans des wagons à charbon... Il croise une femme fatale, employée dans une teinturerie de province. On court derrière un scénario gigogne qui a toujours une longueur d'avance sur le spectateur. La réalisation, les lumières, les décors, le jeu des acteurs, tout est excitant. Envoûtant thriller qui revisite le film "noir" hollywoodien en lui ajoutant dérision et mélancolie. C'est le film à ne pas rater. Ours d'or à Berlin, « Black Coal » est un polar mandchou de haute volée.


     La Ritournelle, de Marc FitoussI

    La fugue parisienne d'une agricultrice normande mariée depuis longtemps et rêvant d'autre chose. Sous des dehors kitsch, une comédie sur le couple subtile et touchante, par l'auteur de "Copacabana".
     

    Bird People, de Pascale Ferran

    A Roissy, un ingénieur américain en transit décide de rompre radicalement avec son mode d'existence, tandis qu'une jeune femme de chambre bascule dans le merveilleux. Ultra contemporain, le film se détache aussi de l'époque en offrant une pure échappée dans l'imaginaire. Un modèle de cinéma libre.
     

    Les Poings contre les murs, de David Mackenzie

    Emprisonné, le jeune Eric, 19 ans, est un animal en cage qui reste à l'état sauvage. Plongeant dans la violence avec lui, ce film crée un climat de proximité éprouvant, puis émouvant quand le taulard tente de retrouver le chemin d'une humanité possible. Efficace et juste. Percutant et sensible.
     

    Tristesse club, de Vincent Mariette

    Un road-movie mélancolique à tendance dépressive, dans une Porsche rouge, en compagnie de Vincent Macaigne, Laurent Lafitte et Ludivine Sagnier. Un premier film emballant, entre "Les Valseuses" et Wes Anderson.
     

    Deux jours, une nuit, de Jean-Pierre et Luc Dardenne

    Elle a un week-end pour faire changer d'avis ses collègues : s'ils votent pour elle, elle gardera sa place dans l'entreprise. Mais eux perdront leur prime... Nouveau film splendide des frères Dardenne, avec une Marion Cotillard sensationnelle... 
     

    Maps to the Stars, de David Cronenberg

    Règlement de comptes à Hollywood, capitale du vice. Sous le regard clinique de Cronenberg, le jeu de massacre prend des airs d’opéra monstre et réjouissant. Julianne Moore est géniale en star vieillissante, encore prête à tout pour un rab de gloire.

    FETE DU CINEMA 2014

    Dragons 2 

    La vie s’écoule paisiblement sur l’île de Beurk...
    Astrid, Rustik le Morveux, Varek, Kranedur et Kognedur se défient lors de courses sportives de dragons devenues très populaires tandis qu’Harold et Krokmou, désormais inséparables, parcourent les cieux à la conquête de territoires inconnus et de nouveaux mondes.
    Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, protégés par un mystérieux dragonnier...
    Harold et Krokmou vont alors se retrouver au centre d’une lutte visant à maintenir la paix et vont devoir défendre leurs valeurs pour préserver le destin des vikings et des dragons.

     Sur les écrans mercredi 2 juillet, le film d'animation, réalisé par Dean DeBlois, fait déjà l'unanimité avant même sa sortie en salles. Le long métrage a été dévoilé il y a un mois au Festival de Cannes hors compétition. Une apparition remarquée puisque le dragon Krokmou était présent sur le tapis rouge aux côtés de l'actrice Cate Blanchett. Le film permet aux studios DreamWorks de fêter leurs 20 ans dignement.

     

    FETE DU CINEMA 2014

    Albert à l'Ouest 

    Albert Stark est un tendre qui tente de survivre dans ce monde de brutes qu’est le Far West de la fin du 19e siècle. Simple éleveur de moutons, sa couardise, au cours d’un duel à main armée, donne à sa fiancée Louise une bonne excuse pour le plaquer et s’acoquiner avec le plus prospère commerçant de la ville, le moustachier Foy. Quand la belle et mystérieuse Anna arrive en ville, flanquée de son frère, le patibulaire Lewis, elle parvient à insuffler au pauvre Albert le courage qui lui manquait jusqu’alors. Des sentiments s’immiscent entre ces deux nouveaux alliés, jusqu’au jour où le mari de la belle, Chinch Leatherwood un hors-la-loi funestement célèbre, découvre le pot aux roses et n’a plus qu’une idée en tête : se venger. Albert trouvera-t-il le courage nécessaire pour affronter le bandit et en venir à bout ?

    Au cours de ses déboires, Albert cherche conseil et réconfort auprès de son meilleur ami Edward, un cordonnier débonnaire et terriblement naïf et de sa fiancée, Ruth, la prostituée la plus populaire de la ville. De leur côté, les parents d’Albert, George et Elsie tentent tant bien que mal de déjouer les multiples pièges mortels dont recèle le Far West en se gardant, littéralement, de faire un geste.

    il faudra attendre mercredi pour voir cette comédie, réalisée par Seth MacFarlane, au cinéma. Au menu: gags en tous genres et humour déjanté.

     

    Aux mains des hommes

    Le jeune Tore est à la recherche d’une nouvelle vie au sein d’un groupe religieux, des punks chrétiens appelés les “Jesus Freaks”. Au hasard de leurs déplacements, il fait la connaissance de Benno, en l’aidant à redémarrer sa voiture d’une manière quasi miraculeuse. Il emménage dans son jardin, sous une tente, et devient un membre de la famille. Mais Benno n’est pas l’être bon et généreux que Tore imaginait. Les humiliations et la violence qu’il lui fait bientôt subir vont mettre à l’épreuve la foi de Tore.

     Le film est dur, cruel, violent même mais mérite le déplacement. Il s'agit du premier long-métrage de la réalisatrice allemande Katrin Gebbe, sorti dans les salles le 25 juin.

    FETE DU CINEMA 2014

    On a failli être amies

     Marithé travaille dans un centre de formation pour adultes. Sa mission : aider les autres à changer de métier et à trouver leur vocation. Se présente alors Carole, qui vit et travaille dans l’ombre de Sam, son mari, énergique et talentueux chef étoilé. Ce n’est cependant pas tant de métier, dont Carole semble avoir besoin de changer, mais de mari. Marithé se donnera à fond pour aider Carole à se projeter dans une nouvelle vie. Mais quelle est la nature profonde de ce dévouement, quand Marithé ne semble pas insensible au charme de Sam, ni à sa cuisine ?avec cette comédie romantique, la réalisatrice Anne Le Ny, déçoit légèrement à cause notamment d'une intrigue qui manque de panache. Mais grâce aux trois acteurs principaux (Roschdy Zem, Emmanuelle Devos et Karin Viard), le film, au cinéma depuis le 25 juin, vaut quand même le détour. 

    Comédie vacharde sur les mille et une facettes du « politiquement correct », Anne Le Ny revient en grande forme avec « On a failli être amies », une fiction inspirée et malicieuse où elle collabore une nouvelle fois avec ses deux actrices préférées, Karin Viard et Emmanuelle Devos. La cinéaste met en scène une histoire d’amitié féminine qui dissimule son lot de manipulations et d’intrigues.

     

    Palerme

    Un dimanche d'été. Le sirocco souffle sans relâche sur Palerme quand Rosa et Clara, en route pour célébrer le mariage d'une amie, se perdent dans la ville et débouchent dans une ruelle étroite : Via Castellana Bandiera. Au même moment, une autre voiture conduite par Samira, dans laquelle est entassée la famille Calafiore, emprunte la ruelle dans le sens opposé 

    Ni Rosa ni Samira, vieille femme têtue, n'ont l'intention de faire marche arrière.

    Enfermées dans leurs voitures, les deux femmes s'affrontent dans un duel silencieux, le regard plein de haine, sans boire ni manger, sans dormir jusqu'au lendemain. Plus obstinées que le soleil de Palerme et plus dures que la férocité des hommes autour d'elles. Puisque comme dans tout duel, c'est une question de vie ou de mort...

    Direction l'Italie avec ce film signé de la réalisatrice Emma Dante, en salles à partir de mercredi 2 juillet. Un film axé sur le choc des générations. 

    FETE DU CINEMA 2014

    Big Bad Wolves 

    Une série de meurtres d’une rare violence bouleverse la vie de trois hommes : le père de la dernière victime qui rêve de vengeance ; un policier en quête de justice qui n’hésitera pas à outrepasser la loi ; et le principal suspect – un professeur de théologie arrêté et remis en liberté suite aux excès de la police. Forcément, ça ne peut pas donner une enquête classique.

    Mercredi 2 juillet sortira en salle ce film d'Aharon Keshales et Navot Papushado.  


    Zero theorem 

    Londres, dans un avenir proche. Les avancées technologiques ont placé le monde sous la surveillance d’une autorité invisible et toute-puissante : Management.
    Qohen Leth, génie de l’informatique, vit en reclus dans une chapelle abandonnée où il attend désespérément l’appel téléphonique qui lui apportera les réponses à toutes les questions qu’il se pose.
    Management le fait travailler sur un projet secret visant à décrypter le but de l’Existence – ou son absence de finalité – une bonne fois pour toutes.
    La solitude de Qohen est interrompue par les visites des émissaires de Management : Bob, le fils prodige de Management et Bainsley, une jeune femme mystérieuse qui tente de le séduire.
    Malgré toute sa science, ce n’est que lorsqu’il aura éprouvé la force du sentiment amoureux et du désir que Qohen pourra enfin comprendre le sens de la vie...

     

    Two faces of january

    1962. Un couple de touristes américains très élégants, le charismatique Chester MacFarland et sa jeune épouse Colette, arrive à Athènes. À l’Acropole, ils rencontrent Rydal, jeune guide américain parlant grec, arnaqueur de touristes à l’occasion. Séduit par la beauté de Colette et impressionné par la fortune de Chester, Rydal accepte sans hésiter leur invitation à dîner. Les McFarland se révèlent moins lisses qu’il n’y paraît : le luxe et leur raffinement cachent bien mal leur part d’ombre. 

    FETE DU CINEMA 2014

    Duo d’escrocs 

    Enfin la retraite ! C’est ce que se dit Richard Jones en se rendant à son bureau pour sa dernière journée de travail. Or, il découvre qu’un trader français malveillant a mis sa société en faillite, anéantissant au passage son plan de retraite ainsi que celui de ses employés. En dernier recours, il fait appel à son ex-femme pour partir à la recherche de l’homme d’affaire véreux. Les deux ex-amants se lancent alors dans une course poursuite rocambolesque à travers la France. 

    Une série de meurtres d’une rare violence bouleverse la vie de trois hommes : le père de la dernière victime qui rêve de vengeance ; un policier en quête de justice qui n’hésitera pas à outrepasser la loi ; et le principal suspect – un professeur de théologie arrêté et remis en liberté suite aux excès de la police. Forcément, ça ne peut pas donner une enquête classique. 

     

    The Homesman de Tommy Lee Jones

    En 1854, trois femmes ayant perdu la raison sont confiées à Mary Bee Cuddy, une pionnière forte et indépendante originaire du Nebraska. Sur sa route vers l’Iowa, où ces femmes pourront trouver refuge, elle croise le chemin de George Briggs, un rustre vagabond qu’elle sauve d’une mort imminente. Contre 300 dollars, il accepte de l'accompagner. Il est bourru, fataliste, un brin cynique, mais c’est aussi une fine gâchette et il connaît les moeurs de l’Ouest sauvage. Leur duo commence dans la douleur mais ces deux solitaires vont s’apprivoiser. Pour autant, le voyage n’est pas de tout repos et la belle assurance de Mary Bee va se fissurer.

      

    «Bird People» de Pascale Ferran

    Un grand hôtel anonyme, dans la zone de transit de l’aéroport de Roissy. Gary (Josh Charles), un américain venu à Paris pour affaires, y séjourne quelques nuits, histoire de régler un dossier important. Sauf que rien ne se passe comme prévu. Avec une invention permanente sur le fond comme sur la forme de son récit, Pascale Ferran nous entraîne dans une fiction farouchement atypique où elle s’autorise tout (mélange des genres, ruptures de tons, flirt poussé avec le surnaturel) et prouve que la « modernité », par chance, n’est pas toujours synonyme de poses barbantes et de délires abscons. 

    FETE DU CINEMA 2014

    Triple alliance 

    Carly découvre que son nouveau petit ami Marc est un imposteur, lorsqu'elle rencontre accidentellement sa femme, Kate. Carly va se prendre d'affection pour elle, et leur improbable amitié va se renforcer encore un peu plus lorsqu'elles réalisent que Marc les trompe toutes les deux avec une autre femme, Amber. Les trois femmes vont joindre leurs forces et mettre au point un impitoyable complot pour se venger. Un film girly à voir entre amies. Sortie le 18 juin

      

    Sans toit ni loi

    Une jeune fille est trouvée dans un fossé, morte de froid. Qui était-elle? Aventures et solitude d'une jeune vagabonde (ni frileuse, ni bavarde) racontée par ceux qui ont croisé sa route, cet hiver-là, dans le Midi.un film d'Agnès Varda, sur les conditions de vie dans nos sociétés. Sortie le 18 juin 

    FETE DU CINEMA 2014

    Transcendance, un thriller avec Johnny Depp.

    Dans un futur proche, un groupe de scientifiques tente de concevoir le premier ordinateur doté d’une conscience et capable de réfléchir de manière autonome. Ils doivent faire face aux attaques de terroristes anti-technologies qui voient dans ce projet une menace pour l’espèce humaine. Lorsque le scientifique à la tête du projet (Johnny Depp) est assassiné, sa femme se sert de l’avancée de ses travaux pour « transcender » l’esprit de son mari dans le premier super ordinateur de l’histoire. Pouvant désormais contrôler tous les réseaux liés à internet, il devient ainsi quasi omnipotent. Mais comment l’arrêter s’il perdait ce qui lui reste d’humanité ? Sortie le 25 juin

    FETE DU CINEMA 2014

    L'Ex de ma vie 

    Un film d'amour... déjanté. Ariane, une jeune violoniste française, accepte la demande en mariage enflammée de Christen, un irrésistible chef d’orchestre. Seul hic : elle est encore un tout petit peu… mariée ! Séparée depuis deux ans de Nino, un instituteur italien au caractère bien trempé, elle parvient à le convaincre de la suivre à Paris pour divorcer en 8 jours chrono. Mais leur voyage à deux dans la ville de l’amour s’annonce beaucoup plus mouvementé que prévu…Sortie le 25 juin.

     

    ♫♫BONNE SEMAINE A TOUS ET A TOUTES♫♫


  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Juin 2014 à 18:07

    Passe une belle semaine toi aussi. Gros bisous

    2
    Lundi 30 Juin 2014 à 06:54

    Avant d'avoir ma fille je ne loupaus pas la fete du cinéma ! bonnej ournée

    3
    Lundi 30 Juin 2014 à 07:02

    Toujours aussi complet tes reportages, tu es un as.  Gros bisous

    4
    Lundi 30 Juin 2014 à 15:53

    Très bel article très complet, c'est bien cette fête du cinéma et il y a de très beaux films à voir, hélas moi je n'y vais pratiquement pas j'ai la phobie des salles obscures

    Bonne semaine à toi, bisous !

    5
    Lundi 30 Juin 2014 à 16:09

    bonjour ma grande soeur je viens te souhaiter un bon début de semaine 

    j'espère que tu va bien  ? je crois que je vais quitter eklablog  car je n'ai personne  qui viens  sur le mien

    gros bisous

    6
    Lundi 30 Juin 2014 à 17:32
    francinea

    bonjour, ben oui, quoi, il n'y a pas que le foot dans la vie! il y a aussi le foot! ça fait un moment que je ne suis pas allée au cinéma, je crois que j'ai fait une overdose au festival du film américian de deauville! je te souhaite une bonne journée bisous

    7
    Mardi 1er Juillet 2014 à 02:40

    Bonjour Pivoine,

    Je ne vais pas trop au cinéma, mais mes enfants oui, c'est leur manière de décompresser après une semaine de boulot. Je te souhaite une bonne journée, bises, Véronique

    8
    Mardi 1er Juillet 2014 à 13:21

    Bon mardi à toi, bisous !

    9
    Mardi 1er Juillet 2014 à 13:47

    A ce prix là c'est extra.

    Bel article complet . Bravo...

    Bon mardi.

    Bizzz)

    10
    Mardi 1er Juillet 2014 à 21:11

    Bonsoir ma louloutte,  je dois vivre sur une autre planète moi... suis à la ramasse, il va falloir que je m'abonne à une revue quelconque mais tout de même intéressante pour ne pas être aussi souvent larguée, lol !

    Article complet, reste à faire le choix d'un film ou de plusieurs, lol !

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :